Mots du libraire

  • Parasite

    Bong Joon-Ho

    .

    ATTENTION CETTE ÉDITION NE CONTIENT PAS DE BLU-RAY BONUS.  

  • .

    À la fois lyrique et spi­ri­tuel, ce docu­men­taire sur L’Exorciste nous plonge dans les pro­fon­deurs inex­plo­rées de la repré­sen­ta­tion men­tale de William Fried­kin, mais aus­si dans les arcanes du tour­nage du film et les mys­tères de la foi et du des­tin qui ont façon­né la vie et l’œuvre du cinéaste.

  • .

    L'Âme-sœur (1985)

    Le film est tout à la fois le récit d'une enfance et d'une histoire d'amour: Belli et son frère, sourd de naissance, vivent avec leurs parents dans une fermette isolée, loin dans les montagnes. «Höhenfeuer» fut considéré par les membres de l'académie du cinéma comme le meilleur film suisse de tous les temps. Pardo d'oro Locarno.

     

    Nous les montagnards dans les montagnes ne sommes pas coupables d’être là (1974)

    Un «film en trois mouvements avec des Uranais». Le premier mouvement témoigne de l’industrialisation du village de Göschenen et de toute la vallée de Göscheneralp depuis le percement du tunnel du Saint-Gothard et la construction du barrage. Le second mouvement présente la vallée de montagne du Schächental. Bien que lieu de passage et de tourisme, elle reste fidèle à l’exploitation familiale de la ferme et des alpages. Enfin, le dernier mouvement nous mène dans une troisième vallée, celle du Maderanertal et de son chef-lieu, Bristen où les formes de vie traditionnelles ne persistent que par la volonté de ses habitants à sauvegarder une solidarité par le biais d’une coopérative paysanne. La partition du film en trois mouvements est à comprendre littéralement et musicalement; impliquant à la fois contenu et forme. Le titre et les sous-titres sont des citations de paysans de montagne. Eux, les montagnards, sont au centre du film et ce sont eux, exclusivement, qui ont la parole. Le film transmet donc des matériaux bruts, des informations de première source.

  • .

    Version originale sous-titrée français.

    Dans une horlogerie suisse où commencent à poindre les bouleversements induits par les avancées technologiques du XIXe siècle, Josephine, une jeune ouvrière, fabrique le balancier, véritable cœur des mécanismes. Alors que les dirigeants y réorganisent le travail, le temps et les salaires pour rester compétitifs, elle se retrouve mêlée à un mouvement local d’horlogers anarchistes où elle rencontre l’aventurier russe Pierre Kropotkine.

     

  • Mad Dog Morgan

    Philippe Mora

    .

    rectificatif : boitier SANS étui

  • Dingo

    Rolf De Heer

    .

    rectificatif : boitier SANS étui

  • Rashomon

    Akira Kurosawa

    .

    Un paysan vient s’abriter d’une pluie torrentielle sous une vieille porte délabrée où se sèchent déjà un bûcheron et un prêtre. Ces derniers semblent ne rien comprendre à une affaire à laquelle ils ont été mêlés bien malgré eux. Un samouraï aurait été assassiné et sa femme violée ; quatre témoins du drame, dont le prêtre et le bûcheron, vont donner leurs versions des faits, toutes contradictoires…

     

    Bonus: 

    - "A Testimony As An Image: Rashomon" : documentaire de Toshiro Enomoto sur le tournage du film, incluant de nombreuses interviews de l'équipe (2012, 86', VOST)

  • Rashomon

    Akira Kurosawa

    .

    Un paysan vient s’abriter d’une pluie torrentielle sous une vieille porte délabrée où se sèchent déjà un bûcheron et un prêtre. Ces derniers semblent ne rien comprendre à une affaire à laquelle ils ont été mêlés bien malgré eux. Un samouraï aurait été assassiné et sa femme violée ; quatre témoins du drame, dont le prêtre et le bûcheron, vont donner leurs versions des faits, toutes contradictoires…

     

    Bonus: 

    - A Testimony As An Image: Rashomon" : documentaire de Toshiro Enomoto sur le tournage du film, incluant de nombreuses interviews de l'équipe (2012, 86', VOST)
    - Conversation entre Pascal-Alex Vincent, cinéaste, enseignant à l'université Sorbonne Nouvelle, et Stéphane du Mesnildot, essayiste, journaliste, autour du contexte de production et du tournage de Rashômon (2011, 26')
    - Entretien avec Cécile Sakai, professeure des Universités, Université de Paris, spécialiste de la littérature japonaise, autour de Ryûnosuke Akutagawa, auteur des deux nouvelles à l'origine du scénario de Rashômon (2022, 22')
    - "Masago aux enfers" : analyse de séquence par Frédéric Mercier, journaliste à Transfuge et à Positif (2022, 13')
    - Entretien avec Arthur Harari, cinéaste (2022, 29')
    - Bandes annonces d'époque et de la ressortie

  • DES MOTS QUI RESTENT

    NURITH AVIV

    .

    Durée totale film + bonus : environ 2 h - coul. - 16/9 - stéréo - VO STF et STA - Edition : Les Films d'Ici

     

    Dans "Des mots qui restent", six personnes évoquent le souvenir des langues qui ont bercé leur enfance, des parlers judéo-espagnols ou judéo-arabes, et le judéopersan. Très différentes les unes des autres, ces langues ont toutes une composante hébraïque, et surtout un trait commun : elles ont été écrites en lettres hébraïques. lettres qui, au fil du temps, ont peu à peu perdu leur usage et leur force. Aujourd'hui, ces langues elles-mêmes sont en train de s'éteindre. Mais la résonance des mots, les mélodies, les rythmes, les accents ont laissé des traces qui continuent à oeuvrer chez celles et ceux qui, enfants, les ont entendues.

     

    Avec Line Amselem, Anna Angelopoulos, Zohar Elmakias, Aldo Naouri, Anat Pick, Jonas Sibony

    BONUS DVD : Extraits des rencontres organisées autour du film avec Sarah Stern, Alain Vanier, Patrick Guyomard, Rosie Pinhas Delpuech, Tiphaine Samoyault, Eric Laurent, Nadav Lapid

     

     

    Nurith Aviv a réalisé une quinzaine de films documentaires, en faisant notamment des questions de langue un terrain de recherche personnel et cinématographique. Elle est la première femme directrice de la photographie en France reconnue par le CNC et a fait l'image d'une centaine de fictions et documentaires, entre autres pour Agnès Varda, Amos Gitaï, René Allio et Jacques Doillon. • Grand prix de l'Académie française 2019 • Rétrospective Nurith Aviv – Centre Pompidou, 2015 • Lauréate du prix Édouard Glissant 2009 • Rétrospective Nurith Aviv – Jeu de Paume, 2008 Image : Cédric Dupire, Itay Marom et Nurith Avivi, Montage : Nurith Aviv et Hippolyte Saura, Musique : Daniel Mizrahi, Documentaliste : Cécile Niderman, Conseiller scientifique : Jonas Sibony, Production : Serge Lalou, Les Films d'Ici et Itai Tamir, Laila Films

  • .

    Le cinéaste et plasticien belge Thierry Zéno a laissé une œuvre sulfureuse et fascinante à maints égards. Il fut révélé par Vase de noces, un film déroutant sous l'influence de Rops et de Pasolini, sur le mal de vivre d'un solitaire, amoureux d'une truie. Des morts, documentaire aux séquences choc, entre ethnologie du morbide et avidité du voyeur, reste sans doute la confrontation cinématographique la plus franche avec la mort. Cette édition comprend également le premier film de Zéno, Bouche sans fond ouverte sur les horizons, un documentaire sur l’œuvre d’un peintre schizophrène interné dans un hôpital psychiatrique.

    CONTENU

    DVD 1

    Vase de noces (1974, 78')
    « Un homme aime une truie. Des porcelets naissent. Il les pend. Désespérée la mère se suicide. Viendront ensuite la traversée de la pourriture, la dévoration de la merde, puis la disparition de l’homme, corps volant dans le ciel ». Peu de films, au travers de quelques phrases brutes, parviennent à susciter à ce point un malaise, un sentiment d’abjection. Et pourtant, malgré la précision du texte de Jacqueline Aubenas, aucune description préalable ne prépare réellement au choc - physique, mental, cinématographique - qu’est Vase de noces. A 24 ans, après ses études de réalisation à l’IAD, Thierry Zéno tourne ce long métrage sans dialogues et en noir et blanc, avec Dominique Garny – le fabuleux alchimiste-ermite du film - et Jean-Pol Ferbus. Projeté et primé en 1974 lors de la dernière édition du Festival EXPRMTL 5 de Knokke, cette fable métaphysique, poétique et subversive parcourt le monde et les décennies, suscitant rejet et fascination. Dans l’exposition « La Belgique visionnaire » en 2003 au Palais des Beaux Arts de Bruxelles, Harald Szeemann (commissaire et membre du jury à Knokke) lui allouera une place de choix entre La femme au cochon de Félicien Rops et les cochons tatoués de Wim Delvoye. (Muriel Andrin, Université Libre de Bruxelles).

    Des morts (1979, 99') 
    S’inscrivant dans la riche lignée du documentaire ethnographique, Des morts et son titre limpide nous emmènent sur trois continents et dans six pays (aux Etats-Unis, au Mexique, en Belgique, Corée du Sud, Thaïlande et au Népal) pour y découvrir le monde troublant des rituels mortuaires. Signé par Zéno, Garny et Ferbus, épaulés par Alain Pierre pour la musique, le film s’ancre dans une minutieuse recherche bibliographique préalable aux deux ans de tournage, puis au montage qui durera un an, à partir de 30 heures de pellicule. Celui-ci confronte les variations culturelles, le rapport intime et familial aux rituels commerciaux et brutalement industriels. Influencé par le cinéma direct, sans aucun commentaire, le film partage avec Vase de noces l’idée de choc cinématographique et de limites du représentable. Cette vision de la mort au travail tient d’une beauté sublime et parfois difficilement soutenable. Car les corps soignés, lavés, figés ou pourrissants, qui brûlent sous la chaleur du feu, s’étiolent à l’air libre, se transforment sous le travail des insectes – sont bien des corps humains comme les nôtres, nous renvoyant inexorablement à notre propre finitude. Film thanatologique, expérience unique et profondément marquante, Des morts explore ainsi sans ciller ce qu’Amos Vogel nommait le dernier grand tabou du cinéma. (Muriel Andrin, Université Libre de Bruxelles).

    Bouche sans fond ouverte sur les horizons (1971, 26')
    En 1971, Thierry Zéno fait le portrait fascinant de l’artiste Georges Moinet dans un moyen-métrage en 16mm. Schizophrène, résidant dans un hôpital psychiatrique près de Namur, Moinet peint. Après être resté mutique durant 24 ans, il choisit cette rencontre cinématographique pour expliquer sa démarche artistique, mettant au jour les fondements de sa cosmogonie personnelle. Mais cette longue logorrhée trouble plus qu’elle ne donne accès à des clés de lecture possibles, se transformant peu à peu en une sorte de musique qui se mêle aux sons et au brouhaha lointains et invisibles de l'hôpital. Avec Alessandro Ussai à l'image et Roger Cambier au son, Zéno s'approche au plus près de Moinet, pour mieux le saisir dans toute sa démesure démiurgique, sa marginalité mais aussi son humanité, déconstruisant dans une série de plans très serrés l'homme et ses toiles. Déjouant subtilement toute perspective didactique traditionnellement associée au film sur l’art, Zéno nous confronte à l’art brut, comme il le fera plus tard, à la peinture de Rops ou au langage de Ionesco ; son film, par ses choix esthétiques, reconstitue le choc de sa rencontre avec l’artiste et témoigne, déjà, de l’entrée dans les marges de son cinéma. (Muriel Andrin, Université Libre de Bruxelles).

    Langues: Français, Anglais, et al.
    Ondertitels: Néerlandais, Français & Anglais
    PAL / All regions

  • La Victime désignée

    Maurizio Lucidi

    DVD

    LA VICTIME DÉSIGNÉE (LA VITTIMA DESIGNATA) - 1971
    Durée : 1h36 (Version intégrale)
    DVD-9 - Format 2.35 respecté 16/9
    Italien Mono Dolby Digital
    Français Mono Dolby Digital*
    Sous-titres français
    * Certaines scènes n’ayant jamais été doublées en France sont présentées en VOST.
    SUPPLÉMENTS
    La mort déguisée : entretien chapitré avec Jean-François Rauger, directeur de la programmation à la Cinémathèque française (26 min. / vf)
    Luis Bacalov & les New Trolls : le spécialiste Louis de Ny resitue la bande originale de Luis Bacalov dans le contexte du rock progressif italien et analyse trois extraits musicaux du film (16 min. / vf)
    Retour à Venise : analyse de l’historien du cinéma Rosario Tronnolone qui nous replonge dans les méandres du film (12 min. / vost)
    Les scènes coupées et alternatives : reconstruction de scènes issues d’un montage alternatif du film à partir des meilleures sources accessibles (16 min. / vost)
    Les bandes-annonces restaurées : La victime désignée, Dans les replis de la chair, Femina Ridens (10 min. / vost)

  • La Victime désignée

    Maurizio Lucidi

    BLU-RAY

    LA VICTIME DÉSIGNÉE (LA VITTIMA DESIGNATA) - 1971
    Durée : 1h40 (Version intégrale)
    BD50 - 1920x1080P - Format 2.35 respecté
    Italien PCM 2.0
    Français PCM 2.0*
    Sous-titres français
    * Certaines scènes n’ayant jamais été doublées en France sont présentées en VOST.
    SUPPLÉMENTS (HD)
    La mort déguisée : entretien chapitré avec Jean-François Rauger, directeur de la programmation à la Cinémathèque française (26 min. / vf)
    Luis Bacalov & les New Trolls : le spécialiste Louis de Ny resitue la bande originale de Luis Bacalov dans le contexte du rock progressif italien et analyse trois extraits musicaux du film (16 min. / vf)
    Retour à Venise : analyse de l’historien du cinéma Rosario Tronnolone qui nous replonge dans les méandres du film (12 min. / vost)
    Les scènes coupées et alternatives : reconstruction de scènes issues d’un montage alternatif du film à partir des meilleures sources accessibles (16 min. / vost)
    Les bandes-annonces restaurées : La victime désignée, Dans les replis de la chair, Femina Ridens (10 min. / vost)
    OPTION EXCLUSIVE AU BLU-RAY : version courte du film en VF (durée : 1h29)
    via seamless-branching

  • Texas adios

    Ferdinando Baldi

    DVD

    TEXAS ADIOS (TEXAS ADDIO) - 1966
    Durée : 1h28 (Version intégrale)
    DVD-9 + DVD-5 - Format 2.39 respecté 16/9
    Italien Mono Dolby Digital
    Français Mono Dolby Digital
    Sous-titres français


    SUPPLÉMENTS DVD 1
    Entretien chapitré avec Jean-François Giré : le doigt sur la gâchette #1 (20 min / vf)
    Galerie de photos
    Bande-annonce restaurée (vf & vost)


    SUPPLÉMENTS DVD 2
    Entretien avec Franco Nero : souvenirs filmés en 2018 (19 min / vost)
    Entretien avec Alberto Dell’Acqua alias Cole Kitosch : acteur, cascadeur… et forain (32 min / vost)
    Analyse d’Austin Fisher qui décrit la place particulière du film dans le western italien (16 min / vost)


    Déconseillé aux mineurs de moins de 12 ans. Déconseillé aux mineurs de moins de 12 ans.

  • Texas adios

    Ferdinando Baldi

    BLU-RAY

    TEXAS ADIOS (TEXAS ADDIO) - 1966
    Durée : 1h32 (Version intégrale)
    BD50 - 1920x1080P - Format 2.39 respecté
    Italien PCM 2.0
    Français PCM 2.0
    Sous-titres français
    SUPPLÉMENTS (HD)
    Entretien chapitré avec Jean-François Giré : le doigt sur la gâchette #1 (21 min / vf)
    Entretien avec Franco Nero : souvenirs filmés en 2018 (20 min / vost)
    Entretien avec Alberto Dell’Acqua alias Cole Kitosch : acteur, cascadeur… et forain (33 min / vost)
    Analyse d’Austin Fisher qui décrit la place particulière du film dans le western italien (16 min / vost)
    Galerie de photos
    Bande-annonce restaurée (vf & vost)


    Déconseillé aux mineurs de moins de 12 ans. Déconseillé aux mineurs de moins de 12 ans.

     

  • .

    Ce coffret re?unit les « journaux filme?s » de Jonas Mekas (1922-2019). Dans ce cine?ma personnel qui consiste a? filmer la vie a? la vole?e, Mekas travaille sans sce?nario comme dans une prise de note en image de ce qui l’entoure. Il filme de manie?re quasi-quotidienne et accumule les bobines de 30 me?tres (2’30”), montant pe?riodiquement, se?lectionnant et regroupant bobines et fragments pour en faire ses films qui refle?tent les diffe?rentes pe?riodes de sa vie : New York de l’apre?s-guerre avec les personnes de?place?es comme lui-me?me ; en plein milieu des anne?es 1960, au cœur de l’avant-garde ; plus tard les retours en Lituanie a? la fois doux et tristes. En filigrane, la famille, les amis et les choses simples de la vie laissent une trace sublime sur la pellicule, celle du temps qui ne cesse de courir mais que Jonas Mekas, en le filmant, rend a? la re?alite?.

    A l’origine, Jonas Mekas avait pense? Diaries Notes and Sketches comme une œuvre unifie?e dans son style et dans sa continuite?. Elle allait comporter un certain nombre de chapitres, Walden e?tant le premier a? e?tre monte? et projete?, tandis que Lost Lost Lost ayant e?te? tourne? pendant les 15 ans qui le pre?ce?dent, n’allait e?tre monte? que sept ans plus tard. Mekas abandonna pourtant ce titre unique devant l’incompre?hension des laboratoires de tirage cine?matographique, et chaque film aura finalement son titre spe?cifique.

    Notre premier volume est Walden (tourne? 1964/1968, monte? en 1969), suivi par Lost Lost Lost tourne? 1949/1963, monte? en 1976. Nous avons associe? Reminiscences of a Journey to Lithuania (tourne? et monte? en 1971) avec Paradise Not Yet Lost (tourne? en 1977, monte? en 1979). Puis vient une se?rie de courts-me?trage tourne?s entre 1963 et 1967, monte?s jusqu’en 1978. Volume 5 regroupe les portraits d’amis artistes (Andy Warhol, George Maciunas, Yoko Ono & John Lennon, et Peter Beard & la famille de John F. Kennedy) en quatre films tourne?s dans les anne?es 1960 et 70, monte?s entre 1990 et 1999. Volume 6 re?unit des films et vide?os qu’il fait entre 1991 et 2015 sur sa vie et son parcours. Les volumes 7 et 8 portent son film le plus long monte? en 2000 (tourne? entre 1974 et 1999) As I Was Moving Ahead Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty, un poe?me e?pique sur sa vie de famille pendant ce dernier quart de sie?cle.

    Les éléments vidéo inclus sur ces disques sont tirés des derniers transferts de haute qualité des tirages de films les plus vierges disponibles. Certains de ces films sont inédits en format vidéo. Des cadeaux spéciaux sont inclus pour compléter les films et pour améliorer votre plaisir de visionnement chez vous.


    VOL.01/8 : WALDEN

    VOL.02/8 : LOST LOST LOST

    VOL.03/8 : 9 films
    1. AWARD PRESENTATION TO ANDY WARHOL
    2. FILM MAGAZINE OF THE ARTS
    3. CASSIS
    4. HARE KRISHNA
    5. NOTES ON THE CIRCUS
    6. REPORT FROM MILLBROOK
    7. TRAVEL SONGS
    8. IN BETWEEN
    9. NOTES FOR JEROME

    VOL.04/8 : 2 films
    1. REMINISCENCES OF A JOURNEY TO LITHUANIA
    2. PARADISE NOT YET LOST

    VOL.05/8 : 4 films
    1. SCENES FROM THE LIFE OF ANDY WARHOL
    2. ZEFIRO TORNA
    3. HAPPY BIRTHDAY TO JOHN
    4. THIS SIDE OF PARADISE

    VOL.06/8 : 9 films
    1. OUT-TAKES FROM THE LIFE OF A HAPPY MAN
    2. QUARTET #1
    3. CINEMA IS NOT 100 YEARS OLD
    4. SONG OF AVIGNON
    5. EIN MÄRCHEN AUS ALTEN ZEITEN
    6. LETTER TO PENNY ARCADE
    7. WILLIAMSBURG, BROOKLYN
    8. SILENCE PLEASE
    9. MY BOLEXES

    VOL.07/8 : AS I WAS MOVING AHEAD OCCASIONALLY I SAW BRIEF GLIMPSES OF BEAUTY
    BOBINES 1-6

    VOL.08/8 : AS I WAS MOVING AHEAD OCCASIONALLY I SAW BRIEF GLIMPSES OF BEAUTY
    BOBINES 7-12

    CONTENU DE CE COFFRET
    EVERY FRAME EVERY SECOND IS REAL : UN FRAGMENT DE FILM ORIGINAL D'UN COPIE DU FILM MEKAS
    24 CARTES POSTALES
    LIVRET DE TEXTES SUR LES FILMS
    8 Blu-Ray = 27 FILMS

  • .

    Ce coffret re?unit les « journaux filme?s » de Jonas Mekas (1922-2019). Dans ce cine?ma personnel qui consiste a? filmer la vie a? la vole?e, Mekas travaille sans sce?nario comme dans une prise de note en image de ce qui l’entoure. Il filme de manie?re quasi-quotidienne et accumule les bobines de 30 me?tres (2’30”), montant pe?riodiquement, se?lectionnant et regroupant bobines et fragments pour en faire ses films qui refle?tent les diffe?rentes pe?riodes de sa vie : New York de l’apre?s-guerre avec les personnes de?place?es comme lui-me?me ; en plein milieu des anne?es 1960, au cœur de l’avant-garde ; plus tard les retours en Lituanie a? la fois doux et tristes. En filigrane, la famille, les amis et les choses simples de la vie laissent une trace sublime sur la pellicule, celle du temps qui ne cesse de courir mais que Jonas Mekas, en le filmant, rend a? la re?alite?.

    A l’origine, Jonas Mekas avait pense? Diaries Notes and Sketches comme une œuvre unifie?e dans son style et dans sa continuite?. Elle allait comporter un certain nombre de chapitres, Walden e?tant le premier a? e?tre monte? et projete?, tandis que Lost Lost Lost ayant e?te? tourne? pendant les 15 ans qui le pre?ce?dent, n’allait e?tre monte? que sept ans plus tard. Mekas abandonna pourtant ce titre unique devant l’incompre?hension des laboratoires de tirage cine?matographique, et chaque film aura finalement son titre spe?cifique.

    Notre premier volume est Walden (tourne? 1964/1968, monte? en 1969), suivi par Lost Lost Lost tourne? 1949/1963, monte? en 1976. Nous avons associe? Reminiscences of a Journey to Lithuania (tourne? et monte? en 1971) avec Paradise Not Yet Lost (tourne? en 1977, monte? en 1979). Puis vient une se?rie de courts-me?trage tourne?s entre 1963 et 1967, monte?s jusqu’en 1978. Volume 5 regroupe les portraits d’amis artistes (Andy Warhol, George Maciunas, Yoko Ono & John Lennon, et Peter Beard & la famille de John F. Kennedy) en quatre films tourne?s dans les anne?es 1960 et 70, monte?s entre 1990 et 1999. Volume 6 re?unit des films et vide?os qu’il fait entre 1991 et 2015 sur sa vie et son parcours. Les volumes 7 et 8 portent son film le plus long monte? en 2000 (tourne? entre 1974 et 1999) As I Was Moving Ahead Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty, un poe?me e?pique sur sa vie de famille pendant ce dernier quart de sie?cle.

    Les éléments vidéo inclus sur ces disques sont tirés des derniers transferts de haute qualité des tirages de films les plus vierges disponibles. Certains de ces films sont inédits en format vidéo. Des cadeaux spéciaux sont inclus pour compléter les films et pour améliorer votre plaisir de visionnement chez vous.

    VOL.01/8 : WALDEN

    VOL.02/8 : LOST LOST LOST

    VOL.03/8 : 9 films
    1. AWARD PRESENTATION TO ANDY WARHOL
    2. FILM MAGAZINE OF THE ARTS
    3. CASSIS
    4. HARE KRISHNA
    5. NOTES ON THE CIRCUS
    6. REPORT FROM MILLBROOK
    7. TRAVEL SONGS
    8. IN BETWEEN
    9. NOTES FOR JEROME

    VOL.04/8 : 2 films
    1. REMINISCENCES OF A JOURNEY TO LITHUANIA
    2. PARADISE NOT YET LOST

    VOL.05/8 : 4 films
    1. SCENES FROM THE LIFE OF ANDY WARHOL
    2. ZEFIRO TORNA
    3. HAPPY BIRTHDAY TO JOHN
    4. THIS SIDE OF PARADISE

    VOL.06/8 : 9 films
    1. OUT-TAKES FROM THE LIFE OF A HAPPY MAN
    2. QUARTET #1
    3. CINEMA IS NOT 100 YEARS OLD
    4. SONG OF AVIGNON
    5. EIN MÄRCHEN AUS ALTEN ZEITEN
    6. LETTER TO PENNY ARCADE
    7. WILLIAMSBURG, BROOKLYN
    8. SILENCE PLEASE
    9. MY BOLEXES

    VOL.07/8 : AS I WAS MOVING AHEAD OCCASIONALLY I SAW BRIEF GLIMPSES OF BEAUTY
    BOBINES 1-6

    VOL.08/8 : AS I WAS MOVING AHEAD OCCASIONALLY I SAW BRIEF GLIMPSES OF BEAUTY
    BOBINES 7-12

    CONTENU DE CE COFFRET
    EVERY FRAME EVERY SECOND IS REAL : UN FRAGMENT DE FILM ORIGINAL D'UN COPIE DU FILM MEKAS
    24 CARTES POSTALES
    LIVRET DE TEXTES SUR LES FILMS
    8 Blu-Ray = 27 FILMS

  • .

    Lonesome Cowboys est un film américain, une parodie de western, réalisé par Andy Warhol, sorti en 1968. Dans le far west, Ramona et sa garde-malade droguée rencontrent cinq cow-boys homosexuels.

    • Réalisation : Andy Warhol
    • Scénario, photographie et montage : Paul Morrissey
    • Régisseur d'extérieurs : Jack N. Young (Tournage à Old Tucson)

     

    Devant la nature sexuellement explicite de certaines scènes tournées dans les rues à Old Tucson, qui accueillait du public en même temps que des tournages, Andy Warhol et son équipe furent mis dehors par Jack N. Young, qui était un des cadres des studios.

  • LA REVUE SOROCINE - NUMERO 2 - ETATS-UNIS 2010-2020.

    COLLECTIF

    .

    N°2 ÉTATS-UNIS, 2010 - 2020

    180 pages consacrées aux États-Unis de la décennie 2010-2020 avec :

    • Un panorama des États-Unis à travers ses réalisatrices : Kelly Reichardt, Marielle Heller, Sofia Coppola, Greta Gerwig, Chloe Zhao …

    • Des entretiens avec Natasha Braier (cheffe opératrice de The Neon Demon), Ve Neill (maquilleuse)

    • Un dossier sur les Oscars - #MeToo, entre marketing et prise de conscience

    • Nos coups de coeur : BabySitter de Monia Chokri avec une interview de la réalisatrice, J-Horror, trois visages de la peur, Alice Guy de Catel et Bocquet …

  • .

    Le mariage de la princesse Diana et du prince Charles s'est terni depuis longtemps. Bien que les rumeurs de liaisons et de divorce abondent, la paix est ordonnée pour les festivités de Noël au domaine de la reine à Sandringham. Il y a à manger et à boire, à tirer et à chasser. Diana connaît le jeu. Mais cette année, les choses seront bien différentes. Spencer est une illustration de ce qu’il aurait pu se passer pendant ces quelques jours fatidiques.

  • .

    Sous-titres anglais.

     

    A Turin, en 1889, Nietzsche enlaça un cheval d'attelage épuisé puis perdit la raison. Quelque part, dans la campagne : un fermier, sa fille, une charrette et le vieux cheval. Dehors le vent se lève.

     

    Suppléments: 

    - Hotel Magnezit (court-métrage de Bela Tarr) 

    - Bande-annonce

     

  • .

    Danny, jeune homme de 17 ans, est le fils d'anciens militants contre la guerre du Vietnam. Ses parents Annie et Arthur Pope organiserent un attentat à la bombe contre une fabrique de napalm. Un gardien meurt lors de l'explosion. Depuis, les Pope sont en fuite. Danny vit assez mal cette situation de mensonge et de dissimulation. Mais tout va basculer lors de sa rencontre avec Lorne Philips, la fille de son professeur de musique.

     

  • .

    SYNOPSIS

    Ryota, publicitaire à l'existence bien réglée, voit sa vie chamboulée le jour où son père Eisuke se retrouve plongé dans le coma suite à un malaise. A l'hôpital, Ryota fait la connaissance d'une femme intrigante, qui semble en savoir beaucoup plus que lui au sujet de son père. Elle lui révèle qu'Eisuke s'est lancé voilà des années à la poursuite d'un secret tapi au coeur de la forêt de Nagano, un secret aux frontières du l'irrationnel...

     

    Réalisateur(s)

    Hirokazu Kore-Eda

    Acteur(s)

    Aoi Tatsumi

    Hiroshi Abe

    Tomoko Yamaguchi

    Aoi Miyazaki

    Hirofumi Arai

    Ken Yasuda

    Isao Natsuyagi

    Format

    DVD Zone 2

    Date de parution

    30 septembre 2020

  • Mad Max ultraviolence dans le cinéma Tome 1

    Melvin Zed

    .

    D’un format confortable de 23 cm sur 28 cm, le livre comporte 432 pages illustrées de centaines de photos dont de nombreux clichés rarissimes ou inédits.

     

    En 1977, une bande de jeunes types va massacrer tout un tas de voitures sur les routes de campagne d’un des plus étranges pays du monde. Durant plusieurs semaines, ils vont prendre tous les risques pour réaliser le film qui va bouleverser l’histoire du cinéma australien. Le tournage chaotique va rapidement devenir un ballet de frappadingues et de maniaques, embarqués sur un road train infernal se ruant à travers une société sclérosée. C’est un cirque motorisé illustrant les obsessions mécaniques d’un pays fouetté par la crise et les frustrations. Lorsqu’il déferle sur les écrans du monde entier, MAD MAX va rendre George Miller et Mel Gibson incontournables, et mettre l’Australie sur la carte des cinéphiles du monde entier. MAD MAX, deux mots qui claquent comme une paire de baffes, la naissance d’une saga qui va redéfinir les concepts de course-poursuite et d’orgie mécanique.

    MAD MAX, ULTRAVIOLENCE DANS LE CINÉMA, PARTIE 1 ouvre grand le capot de cette saga et dissèque les rouages du premier film. Pour raconter cette histoire incroyable, filant de la jeunesse de ses auteurs à la sortie rocambolesque du film, ce livre s’appuie sur des centaines de documents et d’interviews inédites, et est illustré par de
    nombreuses photos rares, dont certaines n’avaient encore jamais été publiées.

     

empty