Delphine Seyrig, en constructions

À propos

Lorsqu'elle disparaît en 1990, Delphine Seyrig n'est plus cette figure de proue du cinéma d'auteur mondial qu'elle fut durant toutes les années 60 et 70, de Marienbad au Charme discret de la bourgeoisie.
Les années 80 ne l'ont pas aimée ; dans cette décennie de restauration formelle et idéologique, son parcours, esthétique ou politique, paraissait trop radical. C'est peu dire que le temps a joué en sa faveur. La postérité a validé ses choix d'actrices les plus aventureux (chez Akerman ou Duras). Son oeuvre de cinéaste est redécouverte avec un intérêt croissant. Ses prises de position publiques, aux avant-postes de la lutte féministe, circulent plus que jamais sur les réseaux.
Quelles traces de son court passage laisse l'astre Seyrig ?
Tel sera l'objet de cet essai admiratif et amoureux.

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma / TV / Animation > Biographies / Monographies

  • Auteur(s)

    Jean-Marc Lalanne

  • Éditeur

    Capricci

  • Date de parution

    17/02/2023

  • Collection

    La Premiere Collection

  • EAN

    9791023904901

  • Disponibilité

    À paraître

  • Nombre de pages

    120 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.2 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    184 g

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marc Lalanne

Jean-Marc Lalanne est journaliste et critique de cinéma. Il occupe une fonction de rédacteur en chef aux Inrockuptibles. Il est le coauteur avec Philippe Azoury de Fantômas, style moderne (Yellow Now, 2002) et Jean Cocteau, désordres (Cahiers du cinéma, 2003), avec David Martinez de Wong Kar-wai (Dis voir, 1997) et Stéphane Bouquet de Gus Van Sant (Cahiers du cinéma, 2009). Il collabore régulièrement au Masque et la Plume sur France Inter

empty