Les trente inglorieuses : scènes politiques

À propos

Ce livre rassemble des interventions répondant à la contrainte d'un présent : une série d'irruptions de la logique de l'égalité et du pouvoir de « ceux qui ne sont rien » - des indignés et Nuit debout aux Gilets jaunes et leurs ronds points ; l'émergence des populismes et le devenir autoritaire de la version « consensuelle » et « policière » de la démocratie ; le renouveau du racisme d'État et des passions inégalitaires - islamophobie, politiques anti-migrants et anti-roms, néorépublicanisme réactionnaire. Ce recueil est le témoin de la capacité d'un philosophe, dont toute la carrière s'est vue consacrée à défendre le sens égalitaire de la démocratie contre son dévoiement oligarchique, à prendre position sur trente années et intervenir dans la conjoncture politique et sociale.
Depuis trente ans la contre-révolution intellectuelle a cherché à transformer toutes les luttes sociales et les mouvements d'émancipation du passé en prodromes du totalitarisme, toutes les affirmations collectives opposées au règne des oligarchies économiques et étatiques en symptômes d'égoïsme et d'arriération.
Les interventions ici réunies veulent à l'inverse rendre sensibles les ruptures que les inventions égalitaires opèrent dans le tissu de la domination. Elles n'apportent pas le point de vue du savant ou du moraliste, mais seulement une contribution individuelle au travail par lequel individus et collectifs sans légitimité s'appliquent à redessiner la carte du possible.



Sommaire

Sommaire :
Avant-propos.
I. Le racisme d'en haut.
L'immigré et la loi du consensus.
Les raisins sont trop verts.
Sept règles pour aider à la diffusion des idées racistes en France.
La loi et son fantôme.
L'État et la canicule.
À propos du voile islamique : un universel peut en cacher un autre.
Modeste proposition pour le bien des victimes.
Une passion d'en-haut.
L'introuvable populisme.
À propos de la liberté d'expression.
La haine de l'égalité.
II. La non-démocratie en Amérique.
La surlégitimation.
Le 11 septembre et après : une rupture.
De l'ordre symbolique ?
De la guerre comme forme suprême du consensus ploutocratique.
Les fous et les sages : réflexions sur la fin de la présidence Trump.
III. Les présents incertains.
Interpréter l'événement 68.
Élection et raison démocratique.
Mai 68 revu et corrigé.
Occupation : le sens d'un mot et celui d'une pratique.
Nuit debout : désir de communauté ou invention égalitaire ?
Les vertus de l'inexplicable : à propos des Gilets jaunes.
Au-delà de la haine de la démocratie.
Défaire les confusions servant l'ordre dominant.
Intervention devant l'assemblée des cheminots.
Une bonne occasion ? Réflexions au temps du confinement.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Grands enjeux du débat actuel

  • EAN

    9782358722247

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    272 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Rancière

Jacques Rancière est une des
grandes figures actuelles de la philosophie
française. Derniers ouvrages parus : Le
Partage du sensible, Le Destin des images,
Malaise dans l'esthétique, La Haine de
la démocratie, Chronique des temps
consensuels, Politique de la littérature,
Le Spectateur émancipé, Et tant pis pour
les gens fatigués - Entretiens et Moments
politiques - Interventions 1977-2009.

empty