À propos

La collection « L'Imaginaire » / Gallimard met à l'honneur les réalisatrices dans ce coffret réunissant trois destins hors du commun : Chantal Akerman, Alice Guy et Agnès Varda.
Trois cinéastes pionnières qui se sont battues pour la liberté de créer, et s'affranchir des codes, trois voix qui ont marqué à jamais l'histoire du cinéma. Avec les préfaces de Sabine Lancelin, Inès Tabarin, Céline Sciamma, Nathalie Masduraud, Valérie Urrea, Audrey Diwan et Véronique Le Bris.


Sommaire

Ma mère rit - La Fée-Cinéma - Cléo de 5 à 7.

Rayons : Littérature > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime


  • Auteur(s)

    Chantal Akerman, Alice Guy, Agnès Varda

  • Éditeur

    GALLIMARD

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    05/10/2023

  • Collection

    L'imaginaire

  • EAN

    9782073038630

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    642 Pages

  • Longueur

    19.3 cm

  • Largeur

    12.7 cm

  • Épaisseur

    3.6 cm

  • Poids

    676 g

  • Support principal

    Poche

Chantal Akerman

  • Naissance : 1-1-1950
  • Age : 74 ans
  • Pays : Belgique

Née en Belgique en 1950 dans une famille juive polonaise, Chantal Akerman a exploré dans ses films les relations mère/fille, l'héritage de la Shoah, le quotidien, le temps qui passe. Influencée par Jean-Luc Godard
mais aussi par Michael Snow et Jonas Mekas, elle situe sa caméra entre fiction et documentaire. À 25 ans, elle réalise Jeanne Dielman, 23 quai du commerce, 1080 Bruxelles (avec Delphine Seyrig), très remarqué
par la critique. Alternant documentaires (tels que Un jour Pina a demandé (1983), Le Marteau (1986), D'est (1993), De l'autre côté (2003), Là-bas (2006), et films de fiction (Je tu il elle (1975), Les rendez-vous d'Anna
(1978), J'ai faim, j'ai froid (1984), Golden Eighties (1986), La Captive (2000), Demain on Déménage (2004)), la cinéaste belge mène une carrière entre la France et les États-Unis. Chantal Akerman réalise aussi des vidéos pour des plasticiens et des chorégraphes, notamment Jan Fabre ou Pina Bausch. Plusieurs de ses installations ont déjà été présentées dans des galeries d'art contemporain du monde entier. En 2004, une rétrospective intégrale de son oeuvre lui est consacrée au Centre Georges Pompidou à Paris. Elle meurt en 2015 à Paris, à la suite de la mort de sa mère.

empty