Vinyles

  • Lost themes Nouv.

    A l'issue du tournage d'une nouvelle oeuvre fantasmagorique (Inland Empire, 2006), David Lynch délaissait le cinéma, lui préférant la composition musicale et les arts plastiques. L'initiative du réalisateur américain aurait nourri l'inspiration d'un cinéaste aux obsessions et aux projets analogues : John Carpenter s'apprête ainsi à dévoiler Lost Themes, un premier album solo (et non la bande originale d'un nouvel objet cinématographique), accueilli - à l'instar de David Lynch - par Sacred Bones Records. "J'ai été habitué à illustrer des images, ce qui peut s'avérer à la fois positif et négatif. Cette fois-ci, il n'y avait aucune pression, ni les demandes intempestives des acteurs, ni l'attente du staff, ni les deadlines imminentes. [...] L'idée de départ consistait à produire quelque chose d'assez fourni, d'assez généreux, étant donné le manque de restrictions. C'est un nouveau monde qui s'offre à moi." Assisté par Cody Carpenter et Daniel Davies (à l'origine du soundtrack de I, Frankenstein), le réalisateur new-yorkais a produit un ensemble de de mauvais augure. L'artiste américain espère ainsi, à son tour, nourrir l'ambition et les oeuvres de certains (jeunes) réalisateurs, inspirés par les Lost Themes de Carpenter.

  • CAM Sugar présente la bande originale du film La Strega In Amore composée par Luis Bacalov. La musique de Bacalov joue un rôle fondamental dans le film de Damiano Damiani, le plus obscure et mystérieux qu’il ait réalisé, un joyau du style gothique italien contemporain.
    Les motifs afro-cubains de cette BO utilisent vibraphones, contrebasses, congas, percussions de toute sorte, flûtes énigmatiques et les élégants vocalises de jazz de Nora Orlandi.

  • Réédition vinyle : BO du film de René Laloux La Planète Sauvage, composée par Alain Goraguer : Le "jazz psychédélique" mis en place par le pianiste de formation n'est surement pas étranger au prix spécial du jury du Festival de Cannes que le film a reçu en 1973, tant la musique participe à l'atmosphère du dessin animé. Elle donne un véritable élan "cosmique" aux illustrations de Roland Topor. Alain Goraguer était surtout connu à l'époque pour ses magnifiques arrangements de Serge Gainsbourg. Il travailla également avec Brigitte Bardot (Bubble Gum), Joe Dassin, Boby Lapointe, France Gall (Christiansen, Laisse tomber les filles, Baby Pop, Les Sucettes, Dady da da...) ou encore Jean Ferrat. Pour l'anecdote, il a écrit une chanson avec Boris Vian : Fais-moi mal, Johnny.

  • Kuro

    Tujiko Noriko

    • PAN
    • 16 Avril 2021
  • Back To The Future est un classique du cinéma américain et un des films cultes des années 80. Retrouvez en vinyle 180 grammes la bande originale de ce voyage musical dans le temps.

  • I Mondo cane

    Ennio Morricone

    • DECCA
    • 5 Mars 2021

    I Malamondo est un mondo étrange, sortant des sentiers battus, sur la jeunesse des débuts des années 60, réalisé par Paolo Cavara. La bande originale est l’une des premières oeuvres d’Ennio Morricone et probablement l’une de ses partitions les plus excentriques et colorées. Vive et décalée, elle couvre de nombreux genres comme la musique classique, la bossanova, le jazz, la musique latine et l’exotica, et comprend les interprétations vocales renommées de 'I Cantori Moderni di Alessandroni' et 'I 4+4 di Nora Orlandi' - deux choeurs qui incarnent l’esprit des musiques de film italiennes de l’époque. Restaurée et remasterisée à partir des bandes originales, la réédition comprend 7 titres inédits, ainsi que le titre 'L'Ultima Volta', choisi par Wes Anderson pour son prochain film The French Dispatch (avec Benicio del Toro, Adrien Brody, Timothée Chalamet, Bill Murray et Owen Wilson, à paraître en 2021).

  • La B.O. de Goodbye Emmanuelle est parue en octobre 1977 sous la forme d’un 33 tours de neuf titres réservé au marché asiatique (Japon et Hong Kong). Enrichi de deux titres bonus, ce LP rarissime est enfin disponible en France .
    'Quand je pense que j'ai refusé le premier, quelle inconscience !' C’est en ces termes que Serge Gainsbourg exprime, en 1977, sa joie de voir ses talents de compositeur enfin associés aux aventures d’Emmanuelle, incarnée à l’écran par la sensuelle Sylvia Kristel. Longtemps, il s’était mordu les doigts d’avoir décliné l'offre de composer la bande originale du premier volet de la saga érotique. En France, seul un 45 tours est paru Chez Philips en 1977 , regroupant la chanson 'Goodbye Emmanuelle' et l'instrumental 'Emmanuelle and the Sea'.

  • Beaucoup de choses ont changé dans la vie musicale du célèbre compositeur et réalisateur John Carpenter depuis Lost Themes II en 2016. Après la sortie de cet album, il a fait sa toute première tournée de concerts, jouant tant des titres issus de Lost Themes, que des musiques tirées de ses films cultes. Il a réenregistré plusieurs des thèmes de ses classiques pour son album de 2017, Anthology, aux côtés de son fils Cody Carpenter et son filleul Daniel Davies. L'année suivante, il a été invité à produire et composer la musique du nouveau film d'Halloween réalisé par David Gordon Green, rapidement devenu le volet le plus rentable de la série. Il revient aujourd’hui avec son premier album non tiré de bandes originales en près de cinq ans, Lost Themes III: Alive After Death. La renaissance de John Carpenter en tant que musicien a résidé en sa collaboration avec Cody Carpenter et Daniel Davies. Ils ont composé et joué en trio sur des albums studio, sur des bandes sonores de film et sur scène. Ici, le trio atteint un tout autre niveau de fusion créative. Des mondes riches et profonds créés à l’intersection entre la guitare de Davies et le duel de synthétiseurs des Carpenters. Le trio créé tout d’abord en démarrant par un thème, une ligne de basse, un pad, quelque chose qui sonne bien et qui les mènera à la couche suivante. C’est à partir de cette étape que chacun comprend les forces et faiblesses de l’autre, comment communiquer sans parler et c’est ainsi que le processus de création se fluidifie. Alors que l'album original Lost Themes était une agréable surprise après des années de silence de la part de Carpenter, son troisième opus le place au coeur d'une renaissance en de force culturelle. La bande originale d'Halloween de 2018 a permis à sa musique d’accéder à son plus large public, et le monde dans lequel il sort son nouvel album est celui qui lui a enfin donné la reconnaissance qu’il mérite en tant que père fondateur de la musique électronique moderne.

  • Stone

    Billy Green

    • MUSEA
    • 29 Janvier 2021
  • Un an après la sortie du coffret Ennio Morricone 18CDs, "Écoutez le cinéma" vous propose sa première déclinaison au format 33 tours.
    Un album exceptionnel, en équilibre entre standards objectifs (Il était une fois la révolution, Sacco et Vanzetti, Le Casse, Mission) et raretés, dont le renversant générique d'Orca, inédit en microsillon, ou le ré-enregistrement de L'Hérétique en 2015, à la demande de Tarantino. Avec Ennio Morricone, Musiques de films 1971-90, savourez en vinyle la puissance de feu du légendaire maestro italien.

  • Le voyage de Chihiro

    Joe Hisaishi

    Découvrez pour la première fois en vinyle, la bande originale du Voyage de Chihiro, réalisé par Hayao Miyazaki en 2002.
    Deux versions disponibles : la version "Image Album" en vinyle qui comprend 10 titres de Joe Hisaishi basés sur des notes poétiques et des
    inspirations écrites par Miyazaki pendant la création du film et la version "Soundtracks" en double vinyle.

  • Le château ambulant

    Joe Hisaishi

    Découvrez la bande originale du célèbre film Le Château Ambulant, réalisé par Hayao Miyazaki en 2004, pour la première fois en version vinyle
    avec "Image Symphonic Suite" et en double vinyle avec "Soundtracks".
    Un chef-d'oeuvre composé par Joe Hisaishi incluant "The Promise of the World", chanté par Chieko Baisho, l'actrice qui double le personnage de
    Sophie dans le film d'animation.

  • À l’occasion du 90ème anniversaire de Jean-Luc Godard le 3 décembre 2020, ECM réédite les trois éditions réalisées en étroite collaboration avec le grand cinéaste franco-suisse.

    La bande-son intégrale de la série de films Histoire(s) du cinéma, réalisée entre 1988 et 1998, comprenant la narration de Jean-Luc Godard, la participation de Juliette Binoche, Julie Delpy, Anne-Marie Miéville et les voix d’André Malraux, Ezra Pound, Paul Celan, entre autres. Le montage de Godard incorpore également la musique de Paul Hindemith, Arvo Pärt, Ludwig van Beethoven, Giya Kancheli, Béla Bartók, Franz Schubert, Igor Stravinsky, Johann Sebastian Bach, John Coltrane, Leonard Cohen, Otis Redding, Dmitri Shostakovich, Anton Webern, Dino Saluzzi, David Darling, Ketil Bjørnstad et bien d’autres. - Coffret 5CD, inclus quatre livres reliés trilingues comprenant les textes de la narration, une interview de Jean-Luc Godard par Jonathan Rosenbaum et plus de 300 photos issues des films.

  • Quelle a été la vie de Billie Holiday, l'une des plus grandes chanteuses de jazz et de blues mondiale?? A travers les témoignages extraordinaires de Charles Mingus, Tony Bennett, Sylvia Syms ou encore Count Basie, mais aussi d'un nombre impressionnant d'images d'archives, James Erskine retrace la vie de celle que Lester Young surnommait 'Lady Day'. Il revient en particulier sur ses succès musicaux, et notamment le célèbre Strange Fruit qui en fit une des figures de la lutte contre l'oppression des Noir·es aux États-Unis.
    Au début des années 1930, Eleanora Fagan se fait appeler Billie Holiday en référence à l'actrice Billie Dove, son idole du cinéma muet. A la fin des années 60, la journaliste américaine Linda Lipnack Kuehl se renseigne sur la vie de la chanteuse pour écrire sa biographie. Elle s’est entretenue avec tous ceux qui ont croisé le chemin de la vedette du jazz (même les agents du FBI qui l’ont arrêtée) et est revenue avec pas moins de 200 heures de bandes sonores - la reporter est décédée avant d’avoir pu terminer son livre. James Erskine en a fait le point de départ de son documentaire qui retrace la vie sulfureuse de cette icône.

  • Petit vampire

    Olivier Daviaud

    Découvrez la bande originale de Petit Vampire, le film d’animation réalisé par Joann Sfar (Le Chat du Rabbin,
    Donjon, Gainsbourg une vie héroïque...) qui sortira dans les salles de cinéma le 21 octobre 2020 (dans la
    sélection du Festival international du film d'animation d'Annecy, catégorie longs métrages).
    Pour la musique originale de Petit Vampire, le compositeur Olivier Daviaud retrouve Joann Sfar après leur
    collaboration précédente sur Le Chat du Rabbin en 2011 ? "L’idée était de ne pas tomber dans le travers qui
    aurait consisté à écrire une musique de fantômes pour un film de fantômes. Je me suis plutôt tourné vers les
    folklores méditerranéens, celtiques et klezmer, traversés ça et là par le grand orchestre car nous voulions que
    /> Petit Vampire soit un grand film familial d’aventures. J’ai beaucoup pensé aux bandes originales des films de
    pirates qui ont bercé mon enfance et mon adolescence. Je me sens héritier des musiques de film 'à l’ancienne'
    où l’on sent le souffle de l’aventure, les grandes émotions, et j’espère que l’on aura envie de chanter les thèmes
    en sortant du film!" - Olivier Daviaud.
    "Pour Petit Vampire, je lui ai dit que je souhaitais que nous fassions quelque chose de très différent de ce que
    compose Danny Elfman pour les films de Tim Burton. Nous avons décidé de nous rapprocher de musiques
    méditerranéennes, napolitaines, et des airs niçois - je lui ai d’ailleurs chanté quelques chansons traditionnelles
    de Nice" - Joann Sfar.

  • Thief - Le solitaire

    Tangerine Dream

    Mondo est fier de présenter la bande originale essentielle de Tangerine Dream au chef-d'oeuvre de Michael Mann de 1980, THIEF.
    Pulsant d'énergie néon, la partition de Tangerine Dream pour le premier film de Michael Mann était nettement audacieuse et unique
    pour le genre policier de l'époque, ce qui la rend si emblématique et influente à ce jour. Logé dans un emballage conçu par Jay
    Shaw, et des notes de David Sims, et pressé sur vinyle noir 180 grammes.
    Des années avant MIAMI VICE, HEAT et MANHUNTER, le réalisateur Michael Mann a fait sa première percée dans le genre du crime
    avec un film mettant en vedette James Caan, sur un voleur de diamants de Chicago et son dernier gros score. Cela semble assez
    simple - mais bien que cela puisse facilement ressembler à un vestige du mouvement New Hollywood des années 70, THIEF plante
    fermement ses pieds dans les années 80 avec l'incroyable approche, et à l'époque révolutionnaire, de la musique de film de
    Tangerine Dream. Ils ont lancé une vague de musique électronique - Tangerine Dream à elle seule allait marquer près de vingt films
    au cours des années 80 ? mais THIEF a toujours été l'un de nos favoris, et nous sommes honorés de le rééditer alors qu'approche le
    40e anniversaire du film.

  • Secret

    Ennio Morricone

    • DECCA
    • 6 Novembre 2020

    En ce début d'année, le compositeur italien de renommée mondiale Ennio Morricone est décédé à l'âge de 91 ans. Au cours de sa carrière extraordinaire qui s'est étendue sur plus de six décennies, il a créé plus de 600 compositions originales. Pour lui rendre hommage, Decca Records publie "Morricone - Secret", une nouvelle compilation retraçant la période la plus créative du compositeur, entre la fin des années 60 et le début des années 80, et comprenant 7 inédits.
    A travers les oeuvres sélectionnées, l'auditeur découvrira la face cachée et excentrique de son génie et embarquera pour un voyage sonore plus sombre et psychédélique avec des mystérieuses voix, des fuzz, les cordes aériennes, les synthés sinistres... "Morricone - Secret" est un véritable trésor de pièces rares et oubliées et de prises alternatives provenant des archives historiques de son label.

  • Calamity

    Florencia Di Concilio

    Bande originale du film d’animation Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary (qui n’est autre que la célèbre CALAMITY
    JANE?, réalisé par Rémi Chayé, composée et orchestrée par Florencia di Concilio.
    Armée d’une incontestable virtuosité, fruit de longues années d’apprentissage, Florencia Di Concilio propose un univers d’une
    saisissante richesse. Entre les disques d’opéra de grands parents italiens et les mélodies d’un père pianiste de jazz et de tango,
    l’Uruguayenne colore sa musique de toutes ces influences, s’appropriant les films sans jamais en travestir la nature. Elle créé sur
    Calamity une ambiance parfaitement adaptée au far west américain et aux vastes et saisissantes étendues du paysage
    américain.
    Le film sortira dans les salles de cinéma françaises le 14 octobre 2020. On y retrouve les doublures de Salomé Boulven ou
    encore Alexandra Lamy.

  • Mad Max : Fury Road

    Junkie Xl

    MAD MAX : FURY ROAD est un chef-d'oeuvre d'action moderne sorti en 2015 avec Tom Hardy dans le rôle du célèbre Max
    Rockatansky. Le film fut un véritable succès cinématographique pour le plus grand bonheur des fans de Mad Max. De retour après
    plus de 30 ans, le scénariste / réalisateur George Miller a conçu une nouvelle vision de l'avenir et de son héros post-apocalyptique
    Max Rockatansky, cette fois en l'associant à un groupe de femmes réfugiées dans un pays tout-terrain, une chasse incessante à
    échapper au seigneur maléfique qui les a tous emprisonnés. Le compositeur de la bande originale, Junkie XL a utilisé le vaste
    paysage du film pour explorer un large éventail de territoires musicaux, des tambours battants aux cordes de balayage et aux
    thèmes d'opéra à la guitare électrique, utilisant près de 200 instruments. «La partition comprend presque tout dans l'arsenal d'un
    compositeur. L'instrumentation va de grosses percussions brutales à un choeur de 80 voix, avec des sections de cordes et une conception
    sonore musicale, et tout le reste. J'ai utilisé tout ce sur quoi je pouvais mettre la main».

  • Grâce au Studio Ghibli, découvrez 3 nouveaux albums exceptionnels composés par Joe Hisaishi et désormais disponibles en
    précommandes de Princesse Mononoké, la célèbre aventurière des films cultes de Hayao Miyazaki.
    Une aventure épique où Princesse Mononoke explore les problèmes environnementaux à travers une querelle épique entre les dieux de la forêt et
    une communauté minière...

  • 50 ans de western sous la baguette du Maestro Ennio Morricone.
    Le destin d'Ennio Morricone, c'est celui d'un jeune musicien d'avant-garde qui rencontre le cinéma, via notamment la trilogie du « dollar » de Sergio Leone (Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la brute et le truand), qui scelle l'alliance magique Leone-Morricone-Eastwood. Pulvérisant les clichés du western hollywoodien, Morricone va mettre au point sa propre alchimie, mieux réinventer une mythologie musicale. Un demi-siècle plus tard, après avoir utilisé plusieurs musiques préexistantes du Maestro dans Kill Bill, Inglorious Basterds ou Django, Quentin Tarantino parvient à obtenir une bande très originale de Morricone pour ses Huit salopards. « Ennio Morricone est mon compositeur préféré, résume Tarantino. Je le place à côté de Mozart, Beethoven et Schubert. C'est plus qu'un compositeur, c'est une légende. ». Cette légende, justement, le présent coffret la raconte en 4 CDs (et un vinyle), comme les deux parenthèses d'une oeuvre contemporaine... mais déjà classique. Indispensable.

  • Benjamin Wallfisch a livré une partition musclée incroyable pour The Invisible Man. Mixage de cordes classiques, synthés et
    bruit industriel; il est à la fois organique et synthétique, vous rouant de coups.
    Wallfisch développe l'aspect sonique de ses partitions informatiques et bien qu'il y ait de l'inspiration et des hochements de tête à
    la Bernard Herrman dans l'urgence de la section des cordes, il se sent contemporain et intemporel. Une réalisation étonnante.
    "The Invisible Man" est un film américain de Leigh Whannel sorti le 26/02/2020 avec Elisabeth Moss.

empty