RE:VOIR

  • Visions of Warhol

    • Re:voir
    • 1 Octobre 2010

    4 films sur Andy Warhol par Jonas Mekas, Willard Maas & Marie Menken.

  • Mark Rappaport, new-yorkais d'origine, a travaillé comme monteur avant de réaliser ses propres films, parmi lesquels on peut citer The Scenic Route (1978), Impostors (1980), Postcards (1990) et Exterior Night (1994). Ses films-essais incluent Rock Hudson's Home Movies (1992), From the Journals of Jean Seberg (1995) et The Silver Screen / Color Me Lavender (1998). Nombre de ses articles sur le cinéma ont été publiés dans Trafic au fil des ans, ainsi que dans Cinéma. Le spectateur qui en savait trop est le premier recueil de ses écrits. En 2008, son film fait de photomontages est projeté pour la première fois au Lincoln Center à New-York, dans le cadre du New-York Film Festival. Mark Rappaport vit actuellement à Paris.

    From the Journals of Jean Seberg
    Cette déconstruction de la vie et de la carrière de cette fille du Midwest, vieille gloire d'Hollywood à  19 ans, icône de la Nouvelle Vague à 21, et suicidée à 40, est entreprise par Seberg elle-même, telle qu'incarnée par Mary Beth Hurt. L'esprit et l'inventivité du script de Rappaport, associés au flot inépuisable d'observations désabusées et d'extraits de films judicieusement choisis et nerveusement montés, font de ce film une oeuvre remarquablement stimulante.


  • Hans Richter : early works

    • Re:voir
    • 4 Octobre 2010

    Promoteur de Dada et Surréalisme, Richter fut l'un des premiers à prendre conscience des possibilités que le cinéma offre aux artistes. Il fut l'un des pionniers du cinéma d'avant-garde avec Léger, Duchamp, Man Ray, Picabia, Cocteau et Dali. Plus tard, à New York, son enseignement influença de nombreux cinéastes du "New American Cinema".

  • Maya Deren : dance films

    • Re:voir
    • 30 Septembre 2010

    Quatre court-métrages de Maya Deren sur le thème de la danse.

  • L'affaire Dubuffet

    • Re:voir
    • 30 Septembre 2010

    L'AFFAIRE DUBUFFET raconte le combat acharné d'un critique d'art, RENÉ DEROUDILLE, pour que le musée des Beaux-Arts de Lyon achète un tableau de JEAN DUBUFFET en 1956, époque où aucun musée français n'a encore osé franchir ce pas. L'histoire, riche en rebondissements, est racontée à travers la passionnante correspondance croisée entre René Deroudille, Jean Dubuffet et Philippe Dereux, à cette époque, l'intermédiaire entre le critique d'art et l'artiste. Si le tableau de Dubuffet, le "Paysage Blond", est au centre de toute l'affaire, il partage bien le rôle du héros avec les trois autres protagonistes.

  • "Le film est composé de 124 petits sketches,d'une durée de 30 secondes à deux minutes. Ce sont les portraits de gens avec lesquels j'ai passé du temps, des lieux, des saisons, des orages et des tempêtes de neige, des amis cinéastes et les rues et les parcs de New-York- brèves escapades dans la nature,hors de la ville- rien de spectaculaire... Célébrations de la vie qui s'enfuit à l'instant même et qui n'est retenue que dans ces sketches brefs et personnels." Jonas Mekas

  • Ici et maintenant

    • Re:voir
    • 26 Janvier 2016

    'Ici et maintenant', ce sont les rêveries du promeneur solitaire après la révolution... Le moraliste ne chamboule plus rien du tout, non, il prend son pouls, il se tient à l'écoute du monde, peut-être même qu'il vibre avec lui et qu'il jouit de concert. Le cinéaste se tient là, raide comme la statue du commandeur, vigie des phénomènes qui adviennent devant lui, lui ce phare dont Bard filme magnifiquement la rectitude dans une nuit d'encre, et optique hallucinante contre vents et marées.

  • Paul Sharits

    • Re:voir
    • 15 Décembre 2016

    Premier documentaire de long métrage sur Sharits, le film de François Miron est à la fois l'exploration sensible de l'oeuvre de Sharits par un cinéaste qui a étudié son travail en profondeur et le récit révélateur d'une vie très perturbée. Regroupant des entretiens et des séquences de Sharits ainsi que des entretiens inédits avec d'autres cinéastes, chercheurs et membres de sa famille, ce documentaire dessine le portrait d'un artiste tourmenté, profondément romantique, allant sans cesse au-devant du désastre mais aussi affligé de troubles mentaux héréditaires. PAUL SHARITS est à la fois une extraordinaire introduction à la vie et l'oeuvre de Sharits et, pour ceux qui s'intéressent au cinéaste depuis longtemps, une véritable mine de séquences rares, de commentaires éclairants et de documents d'archives.

  • «De Maciunas, on se souvient surtout qu'il était l'idéologue en chef et l'organisateur de Fluxus, ce réseau international mal défini d'anti-artistes, néo-dadaistes, praticiens du happening et autres pourvoyeurs d'art. Jeffrey Perkins - lui-me^me auxi- liaire Flux, avec une carrie`re d'artiste et de chauf- feur de taxi longue de plusieurs décennies - a recherché et collecté des entretiens et des éphémères sur le legs de Maciunas.» Tyler Maxin, Screenslate

empty