Compagnie des Phares & Balises

  • Le film raconte la formidable et durable amitié entre Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William Burroughs, qui a donné naissance au mouvement littéraire de la "Beat Generation". Il commence à New York, au début des années cinquante au moment où Kerouac envisage pour la première fois d'écrire "un énorme roman sur tout ça" : leur histoire commune. Puis il passe par San Francisco, Tanger, Paris et s'achève une douzaine d'années plus tard avec la publication en rafale de "Howl" (Allen Ginsberg), de "Sur la Route" (Jack Kerouac) et du "Festin Nu" (William Burroughs), trois livres qui ont valeur de manifeste. Entre temps, nous aurons mis en lumière le rôle singulier du KGB (Kerouac-Ginsberg-Burroughs) ce drôle de ménage à trois qui, avec une petite dizaine d'autres écrivains a dynamité la littérature et posé les germes de la contre-culture. Nous aurons montré ce qui les relie et les oppose à l'Amérique à travers la découverte des grands territoires, leur quête d'absolu et d'accomplissement de soi, essentiellement par la littérature. Nous aurons vu la route, les clochards célestes en rupture avec le puritanisme ambiant qui plongent dans la sexualité inorthodoxe, dans les drogues et découvrent le bouddhisme.

  • 19 février 2003, environ cinq cents personnes sont venues assister à la controverse entre Jacques Derrida et Jean Baudrillard dont le titre, "Pourquoi la guerre ?", reste d'une inquiétante actualité. Baudrillard et Derrida vont au cours de ce débat s'interroger sur les problématiques essentielles qui se posent encore au monde d'aujourd'hui : quelles nouvelles significations donner aux notions de "guerre", de "terrorisme", de "souveraineté", de "démocratie" , et est-ce que la démocratie peut ou non avoir un avenir, et si l'on peut ou non envisager l'émergence d'une nouvelle forme d'universalité ?

  • Depuis la "maison du Jouir" sur l'île des Marquises, où Gauguin passe les deux dernières années de sa vie à peindre, écrire et se souvenir, le film repart sur les pas du Gauguin voyageur et retraverse les étapes de son parcours artistique. Ses tableaux, les nombreuses correspondances entretenues avec ses amis, sont autant de pistes qui nous permettent de comprendre l'artiste qui sera l'un des précurseurs de l'art moderne et de percer le mystère de cet homme en perpétuelle quête d'ailleurs.

  • Dans les années 30, pendant que l'Europe se déchire, Frida Kahlo accueille des peintres, actrices, écrivains, photographes et révolutionnaires : de Diego Rivera, le grand peintre mexicain, et mari volage de Frida, à Léon Trotski en exil, en passant par André Breton qui rêvait le Mexique comme le pays du "surréalisme réel". Art, communisme, révolution, amours libres, meurtres et trahisons, le film raconte les passions et les créations abritées par la Maison Bleue , sous le regard complice et impérieux de Frida Kahlo...

  • Quel(le) chef de troupe pourrait s'enorgueillir de continuer de mener sa bande, dans le même lieu, depuis 50 ans ? De construire avec elle des créations toujours renouvelées ? Et de ne cesser, jamais, d'être en prise avec l'aujourd'hui ? Ariane Mnouchkine est cette athlète de théâtre-là, qui depuis la création du Théâtre du Soleil en mai 1964, a toujours porté haut ses exigences artistiques, toujours défendu un idéal de partage avec les acteurs et le public. A l'occasion du 50ème anniversaire du Théâtre du Soleil, le film nous emmène dans l'étonnant royaume de la Cartoucherie, au coeur du bois de Vincennes, où se joue la nouvelle pièce de la metteuse en scène, Macbeth. Le film, construit autour d'entretiens avec Ariane Mnouchkine menés sur plus d'un an, alterne séquences de répétition de Macbeth, images d'archives de ses précédents spectacles et paroles de spectateurs. Un magnifique portrait.

  • Mort et enterré, le Super 8 ? Créé par Kodak en 1965 et promis dans les années 90 à une disparition certaine en raison de l'explosion de la vidéo, force est de constater qu'il résiste ! Par la voix d'Anémone, une caméra Super 8 nous entraîne à la rencontre de celles et ceux qui ont toujours un attachement sentimental pour ce format. Filmant tant en noir et blanc qu'en couleur, ces cinéastes passionnés, qu'ils soient professionnels ou amateurs, déjouent les contraintes (c'est muet, c'est cher, c'est versatile) pour créer des oeuvres étonnantes et fortes. De Beaune à Cannes en passant par Cambridge, Paris ou Strasbourg, arpentons les routes à la découverte d'un autre genre de cinéma.

  • Quand Andy Warhol publie ses photos en 1982 dans le magazine "Interview", David LaChapelle n'a que 19 ans. Aujourd'hui, il fait partie des plus grands noms de la photographie contemporaine. Couleurs saturées, images où le rêve se mêle à la réalité, mises en scènes exubérantes, satire de la société moderne : "David LaChapelle : du Pop Art à la provocation" nous fait découvrir l'univers de l'artiste...

empty