• A côté de Emilie Muller, un des courts métrages les plus marquants des années 90, Yvon Marciano n'eut de cesse de mettre en scène la psyché féminine, les vertiges du mentir vrai et le trouble des apparences. Dans son tout récent film, il égrène, à la manière d'un George Perec, ce et ceux qu'il aime. Il y confie sa passion pour les femmes, raconte les actrices qui l'ont fait rêver, les oeuvres qui l'ont formé, les beautés du monde qu'il chérit par-dessus tout. Cette invitation à aimer est une autre manière de vouloir embrasser dans le même geste le spectacle et la vie, la réalité de l'art et l'art de la réalité.

  • Vivre !

    Yvon Marciano

    À l'enterrement de leur ami Mathieu (40 ans), quatre garçons et trois filles se rencontrent pour la première fois : ils ont entre 22 et 26 ans, connaissaient tous Mathieu séparément, et chacun d'entre eux croyait être son seul ami.

empty