• Finalement admis comme agent municipal de police, Otello Celletti parade dans son bel uniforme et ne met pas beaucoup de cœur à l'ouvrage. Il se fait rappeler à l'ordre : il change alors de méthode et devient extrêmement pointilleux. Tout devient objet de procès-verbal sans se soucier de la personnalité du contrevenant. Un jour, Otello dépasse les bornes...

  • À Naples au début du siècle, deux meurtres perpétrés par la mafia obligent le juge Spicacci à arrêter des personnages influents du milieu. Le procès s'annonce difficile car ces truands ont des amitiés et des protections en haut lieu. Position inconfortable, à laquelle le juge ne veut pas faire face en essayant d'échapper au dossier. Mais s'il décidait de s'impliquer et d'aller jusqu'au bout ?

  • Contient :

    - L'argent de la vieille : La Bretagne :
    Antonia et Peppino, un couple de chiffonniers, vivent avec leurs cinq enfants dans un bidonville de la banlieue romaine. Ils sont liés par un rituel immuable à une riche vieille dame américaine qui, chaque année, vient passer quelques jours à Rome. Passionnée par le jeu, celle-ci invite Antonia et Peppino dans sa somptueuse villa pour y disputer d'interminables parties de "scopone scientifico", un jeu de cartes où ils excellent. Malgré l'adresse du couple à ce jeu complexe, la vieille dame l'emporte toujours car sa fortune lui permet de miser sans fin. Pourtant, Peppino et Antonia gardent l'espoir d'empocher un jour "l'argent de la vieille"...

    /> - Une vie difficile :
    Durant la Seconde Guerre mondiale, dans le nord de l'Italie, un résistant se réfugie chez l'habitant pour échapper aux Allemands. Là, il rencontre et s'éprend d'Elena, une jeune fille qu'il installe chez lui après la guerre. Collaborateur d'un journal antigouvernemental, Silvio signe des articles vengeurs et participe à des manifestations. Mais il vit dans la misère, et ses rapports avec Elena se dégradent. Pour la reconquérir, il accepte de se compromettre avec un homme véreux...

    - Mafioso :
    En vacances dans son village natal de Sicile avec sa femme et ses deux filles, Antonio Badalamenti est kidnappé par des gangsters, enfermé dans une caisse et envoyé par avion aux Etats-Unis. Arrivé sur place, on lui ordonne de commettre un meurtre qu'il exécute, la vie de sa famille étant en jeu. Il sera ramené en Sicile de la même façon qu'il en est parti, et prétendra être allé à une partie de chasse.

    - L'agent :
    Finalement admis comme agent municipal de police, Otello Celletti parade dans son bel uniforme et ne met pas beaucoup de coeur à l'ouvrage. Il se fait rappeler à l'ordre : il change alors de méthode et devient extrêmement pointilleux. Tout devient objet de procès-verbal sans se soucier de la personnalité du contrevenant. Un jour, Otello dépasse les bornes...

    - Détenu en attente de jugement :
    iuseppe Di Noi est géomètre et vit en Suède depuis sept ans. Il décide de prendre quelques semaines de vacances avec sa femme et ses enfants en Italie, son pays natal. Mais à la frontière, un douanier lui demande de bien vouloir le suivre. À peine entré dans les locaux de la douane, il en ressort menotté et en état d'arrestation sans savoir de quoi on l'accuse..

  • Guido Tersilli est un jeune médecin, dépourvu de patients mais désireux de faire carrière. Après avoir travaillé dans un hôpital, il prend conscience de la concurrence féroce qui agite le milieu médical. Il devient astucieux et décide de séduire la femme d'un médecin de la "Mutua", sur le point de rendre l'âme et qui a dans son portefeuille au moins 2000 patients...

  • Italie, 1935. Aldo Piscitello, modeste employé municipal d'un village de Sicile, est contraint par le maire de prendre sa carte du Parti fasciste sous peine de perdre son emploi. A contrecoeur, le voilà qui endosse la chemise noire et participe aux rassemblements, tandis qu'à un rythme effarant les événements se succèdent : l'invasion de l'Ethiopie, la guerre d'Espagne, la Seconde Guerre mondiale. Vient la Libération, et avec elle l'épuration : alors le maire, toujours en poste, dénonce l'employé Piscitello pour ses sympathies fascistes...

empty