• Le Soldat dieu

    Kôji Wakamatsu

    Durant la Seconde Guerre Sino-japonaise, en 1940, le lieutenant Kurokawa est renvoyé chez lui, en héros de guerre, couvert de médailles... mais privé de ses bras et de ses jambes, perdus au combat en Chine continentale. Tous les espoirs de la famille et du village se portent alors sur Shigeko, l'épouse du lieutenant : à elle désormais de faire honneur à l'Empereur et au pays et de montrer l'exemple en prenant à coeur de s'occuper comme il se doit du soldat dieu.

  • Le 25 novembre 1970, un homme se donne la mort dans le quartier général du commandement de l'armée japonaise à Tokyo, geste qui va durablement marquer le pays du soleil levant. Il laisse derrière lui une longue liste de chefs-d'oeuvre littéraires et une controverse qui ne s'est jamais éteinte. Cet homme s'appelait Yukio Mishima, un des romanciers les plus célèbres et les plus respectés du Japon. Quelques heures auparavant, avec quatre membres de son armée personnelle, le Tatenokai, Mishima avait pris en otage le commandant du quartier général. S'adressant aux soldats rassemblés dans la cour, il leur demanda de l'aider à renverser le régime et restaurer le pouvoir de l'Empereur. Lorsque pour toutes réponses il ne reçut que des insultes, il interrompit son discours, se retira dans le bureau du commandant et choisit de commettre le seppuku, le suicide rituel du samouraï. Que voulait exprimer Mishima à travers ses derniers actes ? Quel était le sens de son action et comment des centaines d'étudiants en sont-ils venus à s'engager à ses côtés ?

  • Une jeune fille est violée sur le toit d'un immeuble par une bande de voyous, sous les yeux d'un jeune homme resté à l'écart, qui semble impuissant... Le lendemain matin, elle se retrouve seule avec le jeune homme, resté à ses côtés, et découvre qu'il a lui aussi été victime de brimades. Tous deux se lient d'amitié et se rejoignent dans leur envie d'en finir avec une vie qui n'est que désespoir et humiliations...

  • Au début des années 1970 au Japon, au faîte de la contestation étudiante et de la violente répression qui s'en suit, un groupuscule d'extrême-gauche prônant la lutte armée voit le jour : l'Armée Rouge Unifiée, avec à sa tête un commandement bicéphale assumé par l'impitoyable Tsuneo Mori et la vénéneuse Hiroko Nagata. Entrés dans la clandestinité, les membres de l'Armée Rouge Unifiée trouvent refuge dans la montagne où ils reçoivent un entraînement militaire pour devenir des révolutionnaires exemplaires. Mais au fil du temps, la discipline de fer se transforme lentement en régime de terreur...

  • Cinéaste de guérilla (il tourne avec très peu de moyens, en très peu de jours), ancien yakuza, proche de l'extrême-gauche, Kôji Wakamatsu est considéré comme un des plus grands cinéastes japonais de son temps. Un des chefs de file du cinéma pink, Wakamatsu a créé dès 1965 sa propre société de production, et s'est réapproprié le genre pour expérimenter formellement - en s'inspirant notamment de l'esthétique Nouvelle Vague et en faisant passer des messages politiques, subversifs, à un public de masse. Retrouvez dans ce coffret une sélection de 4 films qui bravent tous les interdits !

  • La Saison de la terreur

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    A la fin des années 60, au Japon. Deux policiers mettent sur écoute un étudiant soupçonné d'activisme. Mais celui-ci semble se complaire dans l'oisiveté et les plaisirs de la chair, ne quittant son appartement et ses compagnes qu'en de très rares occasions.

  • Alors que des affrontements ont lieu dans les rues de Tokyo entre manifestants et forces de l'ordre, un jeune activiste se dispute violemment avec son frère policier. En tentant de s'interposer, la femme de ce dernier tue accidentellement son mari.

  • L'Extase des anges

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    Au début des années 70 au Japon, une faction de jeunes radicaux nommés d'après les différents jours de la semaine tentent de voler des armes sur une base militaire américaine. Mardi, Mercredi et Jeudi sont tués. Lentement, les membres restants réalisent qu'ils ont été trahis par leur propre organisation.

  • La Vierge violente

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    Une bande de marginaux à la solde des yakuzas kidnappent un couple d'amants, leur bandent les yeux et les emmènent jusqu'à un lieu désertique dans le but de punir la jeune femme, dont on apprend qu'elle a éconduit leur chef, ainsi que son amant, également petite main des yakuzas.

  • Violence sans raison

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    Une bande d'étudiants oisifs et frustrés, socialement et familialement, décident de donner libre cours à leur libre-arbitre sexuel, seul aspect de leur vie qu'ils pensent pouvoir dominer. Jusqu'au jour où ils se retrouvent piégés par une jeune femme faisant partie d'un gang de yakuzas.

  • Dans un quartier résidentiel environné de béton, la vie d'hommes et de femmes vue à travers la fenêtre de leur appartement par un étudiant voyeur muni d'une longue-vue, tous en proie aux secrets, au sexe, à la télévision pour tromper l'ennui et la solitude.

  • Un homme, sujet à des pulsions sadiques, tourmente sa partenaire d'un soir, tout en se souvenant des scènes d'humiliation qui ont traversé sa vie.

  • Cinéaste de guérilla (il tourne avec très peu de moyens, en très peu de jours), ancien yakuza, proche de l'extrême-gauche, Kôji Wakamatsu est considéré comme un des plus grands cinéastes japonais de son temps. Un des chefs de file du cinéma pink, Wakamatsu a créé dès 1965 sa propre société de production, et s'est réapproprié le genre pour expérimenter formellement - en s'inspirant notamment de l'esthétique Nouvelle Vague et en faisant passer des messages politiques, subversifs, à un public de masse. Retrouvez dans ce coffret une sélection de 4 films qui bravent tous les interdits !

  • Les Anges violés

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    Un intrus est invité par des infirmières à pénétrer leur dortoir, et à assister discrètement aux ébats de deux d'entre elles... Librement inspiré de l'histoire de Richard Speck, qui massacra huit élèves infirmières à Chicago en 1966.

  • Sex Jack

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    Recherchés par la police, un groupe d'étudiants révolutionnaires trouvent refuge dans l'appartement d'un jeune inconnu providentiel. Condamnés à vivre entre quatre murs le temps que les choses se tassent, ils passent leur temps à fumer, boire et faire l'amour.

  • Cinéaste de guérilla (il tourne avec très peu de moyens, en très peu de jours), ancien yakuza, proche de l'extrême-gauche, Kôji Wakamatsu est considéré comme un des plus grands cinéastes japonais de son temps. Un des chefs de file du cinéma pink, Wakamatsu a créé dès 1965 sa propre société de production, et s'est réapproprié le genre pour expérimenter formellement - en s'inspirant notamment de l'esthétique Nouvelle Vague et en faisant passer des messages politiques, subversifs, à un public de masse. Retrouvez dans ce coffret une sélection de 4 films qui bravent tous les interdits !

  • Naked Bullet

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    Trois gangsters dérobent le butin d'une affaire conclue entre deux gangs. Ils prennent également avec eux, un otage, une femme appartenant à l'un des deux gangs, et se réfugient dans un appartement en attendant que les choses se tassent. Mais l'un des trois gangsters semble avoir un tout autre plan, désirant garder l'argent et la femme pour lui seul.

  • Shinjuku Mad

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    Suite à l'assassinat de son fils par un gang du quartier de Shinjuku à Tokyo, un homme part à la recherche des meurtriers pour se rendre justice. Il finit par rencontrer le chef du gang, surnommé "Shinjuku Mad", qui lui révèle les raisons insoupçonnées de ce meurtre.

  • Piscine sans eau

    Kôji Wakamatsu

    Mari et père de famille, un guichetier de gare à la vie routinière et sans relief voit sa vie basculer après être venu au secours d'une femme victime d'agression. Il achète du chloroforme et commence à s'introduire dans la demeure d'une jeune serveuse qu'il a suivi pour la violer durant son sommeil. Revenant régulièrement, il ne part jamais sans avoir nettoyé la maison et préparé le petit déjeuner pour elle. Alors que l'homme va prendre de plus en plus de risques en multipliant les victimes, la jeune femme commence à ressentir des sentiments ambigûs pour son bienfaiteur/agresseur...

  • Alors que Mishima vient de se donner la mort en public, deux couples se rencontrent accidentellement dans une auberge de province : un homme et une femme, chacun à présent avec leur nouveau compagnon, se sont connus il y a plusieurs années...

empty