• Valentin est un jeune peintre qui vit dans le monde imaginaire de ses tableaux. Lorsqu'il retrouve sa grand-mère Nina, une émigrée juive polonaise dont il se sent très proche, il lui confie son manque d'inspiration et sa solitude. Au fil de ces quelques jours passés ensemble dans un Paris rêvé, Valentin exprime de plus en plus le besoin de connaître le passé que Nina a toujours cherché à dissimuler.

  • Joseph Morder est marqué aussi bien par le grand cinéma hollywoodien que par le bricolage de la Nouvelle Vague, par la comédie musicale comme par le mélo flamboyant, imbriquant dans ses récits à la première personne des fragments d'un juif exilé à Guayaquil en Equateur que l'errance a mené de Paris à New York, en passant par Berlin, Madrid, sans oublier une étrange contrée nommée Morlock. De ces influences et de ces pays, réels ou imaginaires, il a tout filmé. Retrouvez les 4 films suivants de ce cinéaste singulier : - El Cantor - Romamor - L'arbre mort - Mémoires d'un juif tropical

  • El cantor

    Morder Joseph

    A la grande surprise de William, son cousin Clovis, qu'il n'a pas revu depuis trente ans, arrive de New York pour lui rendre visite. Les retrouvailles entre les deux hommes font naître mille souvenirs : toujours aussi complices, ils deviennent vite inséparables, revivant, l'espace d'un instant, leurs jeunes années. Seule Elizabeth, épouse de William, qui vient de perdre son père, ne partage pas leur gaieté. Pourtant, peu à peu, le charme de Clovis, descendant d'une lignée de célèbres "cantors", gagne tout le monde, y compris Elizabeth. Et s'il n'était pas rentré en France uniquement pour revoir son cousin ? Et si la flamme des vieux chants yiddish, ceux de son père et de son grand père, s'était soudain ravivée ? Entre humour et nostalgie, Clovis tente de renouer avec son passé et ses racines, redevenant, pour quelques jours, "El Cantor".

  • "A la demande du Forum des Images et du Festival Pocket Films, j'entreprends le tournage d'un journal filmé avec un téléphone portable. La période du tournage entre février et mai 2007 voit se dérouler plusieurs évènements : des dates anniversaires importantes, le récent emménagement dans un nouvel appartement, des voyages, la vente de l'appartement familial, la campagne des élections présidentielles, la rencontre avec Sacha. Et pourtant la grande question que pose ce film est la découverte de ce qui peut devenir un nouveau langage cinématographique." Joseph Morder

  • 73 films, 19h de programme, le plus beau panorama du court métrage. Avec des réalisateurs tel que Bouli Lanners, Abel et Gordon, Ursula Meier, Agnès Varda, Jacques Mitsch, Mikael Hers, Marcel Hanoun, Joseph Morder, Bill Morrison, Nicolas Provost mais aussi le court culte : "La reprise du travail aux usines Wonder" de Jacques Willemont.

empty