• Les Diamants de la nuit

    Jan Nemec

    Deuxième guerre mondiale. Deux jeunes hommes sautent d'un train de déportés. Par miracle, ils gagnent la forêt où ils tentent de survivre. Au cours de leur course éperdue, ils revivent encore et encore des scènes de leur vie d'avant, au milieu d'hallucinations causées par la faim, la fatigue et la peur de mourir. Ils sont bientôt pourchassés par un groupe de vieillards armés.

  • Film manifeste des réalisateurs de la nouvelle génération, celle qui commence à tourner au début des années 60, ces adaptations de nouvelles de Bohumir Hrabal marquent la reconnaissance de ce que les tchèques vont appeler la Jeune Vague, à la fois en référence et en opposition à la Nouvelle Vague française. Il rassemble la fine fleur des nouveaux talents tchèques, exprimant des personnalités différentes mais un même ton doux-amer, un même regard bienveillant, une critique sous-jacente d'une société sous surveillance.

  • Dans une ambiance euphorique, après un pique-nique champêtre, quelques hommes et femmes partent pour une fête. Sur un chemin forestier, ils sont arrêtés et soumis à un interrogatoire humiliant. Un homme, habillé de blanc, les sort de cette pénible situation : c'est leur hôte, qui les invite à prendre place à table, en pleine nature. Mais un invité s'enfuit, ce qui déclenche sa colère : une chasse à l'homme s'ensuit.

empty