• El otro Cristóbal dépeint la révolution avec un sens du merveilleux et du carnaval difficilement descriptible. Double picaresque de Fidel Castro, Jean Bouise campe avec fantaisie le leader révolutionnaire qui prend la tête de la révolte contre le dictateur de l'île. La réalité politique est ici dynamitée par un furieux désir de poésie visuelle. Malgré sa sélection au Festival de Cannes, le film n'est finalement jamais distribué à cause d'une dispute entre le producteur français et le producteur cubain.

  • A la fois poète, dramaturge et cinéaste, Armand Gatti est un artiste à part entière. Pour rendre ses idées accessibles au public, il expérimente tous les supports dont il dispose. Depuis son prix Albert Londres (1954) à sa nomination Commandeur des Arts et Lettres (2004), il a marqué l'art expérimental pendant plus d'un demi-siècle. Imaginez un film conçu pour être celui des ouvriers immigrés. Pas un film sur, ni seulement pour, un film bien sûr avec, mais plus profondément selon eux. Ce film découpé en 8 épisodes s'intitule Le Lion, sa cage et ses ailes, il date de 1976.

  • L'Enclos

    Armand Gatti

    Beau sujet de tragédie classique. La haine justificative qui pousse l'un contre l'autre ces deux gladiateurs de l'Enfer que les seigneurs SS du haut de leur mirador voudraient bien voir s'entredéchirer comme deux bêtes. "L'Enclos" témoigne au même titre que "Nuit et Brouillard".

  • L'Enclos

    Armand Gatti

    Beau sujet de tragédie classique. La haine justificative qui pousse l'un contre l'autre ces deux gladiateurs de l'Enfer que les seigneurs SS du haut de leur mirador voudraient bien voir s'entredéchirer comme deux bêtes. "L'Enclos" témoigne au même titre que "Nuit et Brouillard".

empty