• Film manifeste des réalisateurs de la nouvelle génération, celle qui commence à tourner au début des années 60, ces adaptations de nouvelles de Bohumir Hrabal marquent la reconnaissance de ce que les tchèques vont appeler la Jeune Vague, à la fois en référence et en opposition à la Nouvelle Vague française. Il rassemble la fine fleur des nouveaux talents tchèques, exprimant des personnalités différentes mais un même ton doux-amer, un même regard bienveillant, une critique sous-jacente d'une société sous surveillance.

  • Jaroslav Lukas, un jeune ouvrier, travaille dans une grande usine de constructions mécaniques. Quelques années auparavant, il est devenu rapidement et facilement un militant politique influent. Après le congrès qui dénonce le culte de la personnalité, il ne sait plus où il en est et perd ses repères politiques et privés. Son amour pour Vera, une jeune décoratrice, s'en ressent.

  • Un sacristain, ayant toujours désiré devenir prêtre, entend parler d'une sacristie abandonnée dans un petit village. Les villageois l'accueillent chaleureusement, et le prenne pour le nouveau curé, mais sa arrivée est mal vue par l'instituteur local. Il assume pourtant fort bien cette fonction et devient rapidement indispensable...

  • Contient :- Le Miroir aux alouettes (1967)1942, pendant l'occupation. Dans un petit village de Slovaquie, Tono, un menuisier sans histoire, loin des idées fascistes, doit accepter la gérance d'une mercerie, appartenant à une vieille Juive, Mme Lautmannnova, totalement ignorante des nouvelles lois raciales... sourde : elle le prend pour un assistant. Tono finit par la protéger. Jusqu'au jour où la population yiddisch est rassemblée sur la grand place pour être déportée... - Marketa Lazarova (1967)En Bohême, au XIIIème siècle. Christianisme et paganisme s'affrontent. Des brigands, mené par Mikolas, aux ordres du Seigneur Bouc, attaquent une caravane de chevaliers allemands qu'ils tuent sans pitié, excepté le jeune prince Kristian, qu'ils ramènent à leur camp. C'est le début dun affrontement violent avec Lazar, allié des allemands, seigneur voisin et voleur, qui destine sa fille, la belle Marketa, au service de Dieu. - Vive la république (1965)1945, dans un petit village morave. Olin, 12 ans, souffre de sa petite taille, des railleries des enfants et d'un père très violent. Il se réfugie dans ses rêveries permanentes. Après le repli des troupes allemandes, on attend l'arrivée des chars de l'Armée Rouge. Les villageois décident d'envoyer les enfants cacher les chevaux dans la forêt, avant leur réquisition. C'est le début d'aventures aux frontières de la folie et de la mort. - Chronique Morave (1969)Mai 1945, Tchécoslovaquie. Dans l'euphorie de la Libération, la vie quotidienne d'un petit village morave respire l'harmonie, la franche camaraderie et la gaieté. Les temps changent... Les saisons défilent, apportant chacune son lot d'espoir et de désespoir : en février 1948, les communistes prennent le pouvoir. Les rangs s'éclaircissent, finalement l'ordre règne. Mais à quel prix ? - Du courage pour chaque jour (1964)Jaroslav Lukas, un jeune ouvrier, travaille dans une grande usine de constructions mécaniques. Quelques années auparavant, il est devenu rapidement et facilement un militant politique influent. Après le congrès qui dénonce le culte de la personnalité, il ne sait plus où il en est et perd ses repères politiques et privés. Son amour pour Vera, une jeune décoratrice, s'en ressent.

empty