• Lorsque Michael, Steven et Nick sont capturés par les Viêt-Congs, ils sont forcés de jouer à la roulette russe par leurs cruels geôliers, qui parient sur leur survie. L'expérience de la captivité les marque physiquement et mentalement, et lorsque Michael retourne à Saigon pour honorer la vieille promesse faite à un de ses amis, il fait une découverte aussi terrible qu'inattendue...

  • Lorsque Michael, Steven et Nick sont capturés par les Viêt-Congs, ils sont forcés de jouer à la roulette russe par leurs cruels geôliers, qui parient sur leur survie. L'expérience de la captivité les marque physiquement et mentalement, et lorsque Michael retourne à Saigon pour honorer la vieille promesse faite à un de ses amis, il fait une découverte aussi terrible qu'inattendue...

  • Contient :

    - Amityville - La maison du diable (1979) :
    La famille Lutz achète la superbe maison d'Amityville, malgré la tragédie qui s'y est déroulée. Ils n'y resteront que vingt-huit jours alors que des phénomènes paranormaux se produisent...

    - Amityville II - Le possedé (1982) :
    Anthony Montelli est tout fier d'avoir pu acquérir cette grande et somptueuse maison de style colonial à Amityville, Long Island, pas très loin de New York. Les Montelli ont quatre enfants : Mark et Jan, les plus jeunes, puis Johnny et Patricia plus âgés. Les premiers incidents seront attribués au stress et à l'énervement du déménagement et de l'emménagement. Mais, très vite, la maison semble jouer un rôle maléfique dans le comportement de Johnny...

    - Amityville 3D (1983) :
    La "célèbre" maison située au 112 Ocean Avenue à Amityville est désormais habitée par des faux médiums. Le journaliste de Révelations George Baxter et son associée viennent interroger le couple de mediums sur l'histoire de la maison.

  • Baby-sitter, Jill Johnson garde les enfants Mandrakis en l'absence de leurs parents. Rien que de très ordinaire ce soir-là pour cette étudiante de 17 ans. Très vite cependant, la tension monte. "Avez-vous vu les enfants ?", répète une voix au téléphone, sonnerie après sonnerie. Quand, enfin, la police prend au sérieux la détresse de Jill, il est déjà trop tard. Sept ans plus tard, Duncan, le tueur des enfants Mandrakis, s'évade de l'hôpital psychiatrique. Lorsqu'il apprend que Jill est désormais mère, il saisit la chance de prendre sa revanche...

  • Lorsque Michael, Steven et Nick sont capturés par les Viêt-Congs, ils sont forcés de jouer à la roulette russe par leurs cruels geôliers, qui parient sur leur survie. L'expérience de la captivité les marque physiquement et mentalement, et lorsque Michael retourne à Saigon pour honorer la vieille promesse faite à un de ses amis, il fait une découverte aussi terrible qu'inattendue...

  • Anthony Montelli est tout fier d'avoir pu acquérir cette grande et somptueuse maison de style colonial à Amityville, Long Island, pas très loin de New York. Les Montelli ont quatre enfants : Mark et Jan, les plus jeunes, puis Johnny et Patricia plus âgés. Les premiers incidents seront attribués au stress et à l'énervement du déménagement et de l'emménagement. Mais, très vite, la maison semble jouer un rôle maléfique dans le comportement de Johnny...

  • Vigilante

    William Lustig

    Pour s'être interposée dans une station-service contre des voyous qui maltraitaient un vieil homme, Vickie Marino se fait sauvagement agresser à son domicile par la bande de délinquants. Durant l'assaut, son petit garçon est tué et elle-même grièvement blessée. Écoeuré par l'incompétence des instances judiciaires, l'impuissance de la police et la corruption qui gangrène la ville de New York, son mari, Eddie Marino, finit par rejoindre un groupe de justiciers pratiquant l'autodéfense.

  • Lorsque Michael, Steven et Nick sont capturés par les Viêt-Congs, ils sont forcés de jouer à la roulette russe par leurs cruels geôliers, qui parient sur leur survie. L'expérience de la captivité les marque physiquement et mentalement, et lorsque Michael retourne à Saigon pour honorer la vieille promesse faite à un de ses amis, il fait une découverte aussi terrible qu'inattendue...

empty