• Une simple histoire

    Marcel Hanoun

    • Re:voir
    • 7 Janvier 2019

    "Une simple histoire se présente comme un document, un constat clinique. Et j'insiste sur le mot clinique. Car ce qu'il faut louer chez Marcel Hanoun, c'est de savoir nous présenter un film où le suspense ne vient pas du côté "social" des mésaventures de son héroïne, mais de son côté "maladif". L'originalité de Marcel Hanoun est d'avoir su nous décrire non seulement une situation dramatique, mais un caractère. Voilà pourquoi j'aime assez ce film." - Jean-Luc Godard

  • Le royaume de France, en 1661. Le cardinal Mazarin se meurt. Il souhaite s'entretenir avec le jeune Roi Louis XIV, âgé de 23 ans, avant de mourir. Leur conversation rassure l'agonisant : le Roi saura se montrer à la hauteur de la tâche qui l'attend...

  • Le royaume de France, en 1661. Le cardinal Mazarin se meurt. Il souhaite s'entretenir avec le jeune Roi Louis XIV, âgé de 23 ans, avant de mourir. Leur conversation rassure l'agonisant : le Roi saura se montrer à la hauteur de la tâche qui l'attend...

  • Film rigoureux et mathématique, L'Authentique Procès, dans l'ombre noire et blanche de la pellicule, néglige tous les effets spectaculaires. Avec cette austère désarticulation du langage cinématographique, Hanoun peut cependant évoquer avec une puissance peu commune l'horreur nazie. L'imagination, la parole suppléent aux références visibles. Les camps de la mort prennent corps dans notre mémoire ré-activée, tandis que le bourreau, croqué avec une précision d'entomologiste, quitte le contexte hitlérien pour éveiller le monstre tapi en chacun de nous. - Télérama

empty