• Contient :

    - Le Décaméron (1971) :
    Le Décaméron, écrit par Boccace entre 1348 et 1358, contient une centaine d'histoires que se racontent en dix jours des seigneurs de Florence tenus à l'écart de la ville pour cause d'épidémie de peste. De tous ces récits, Pasolini en retiendra dix qu'il va lier en faisant revenir ça et là deux ou trois personnages, notamment celui de Giotto (auquel il prête ses traits) venu à Naples pour réaliser une série de fresques.

    - Les Contes de Canterbury (1972) :
    Dans l'Angleterre moyenâgeuse, un écrivain (Chaucer - joué par Pasolini) assiste au récit d'une série d'histoires drôles et érotiques racontées, dans une auberge, par des pèlerins venus en foule à la cathédrale de Canterbury. Il se réjouit de ce qu'il voit et entend, prend des notes et laisse aller son imagination.

    - Les Mille et une nuits (1974) :
    Dans l'ambiance bien connue des contes emboîtés de la tradition orientale, ce film raconte une série de péripéties amoureuses que les personnages vivent entre le rêve et la réalité. La trame des quinze récits dont se compose le film est tissée par les aventures du jeune Nur-Ed-Din qui cherche sa compagne Zumurrud dont il se trouve cruellement séparé.

  • Dans l'Angleterre moyenâgeuse, un écrivain assiste au récit d'une série d'histoires drôles et érotiques racontées, dans une auberge, par des pèlerins venus en foule à la cathedrale de Canterbury. Il se réjouit de ce qu'il voit et entend, prend des notes et laisse aller son imagination.

  • Le Décameron, écrit par Boccace entre 1348 et 1358, contient une centaine d'histoires. De tous ces récits, Pasolini en retiendra dix qu'il va lier en faisant revenir ça et là deux ou trois personnages, notamment celui de Giotto, venu à Naples pour réaliser une série de fresques.

  • Ce coffret contient :
    - Pasolini se transforme ici, comme il le dit lui-même, en "commis voyageur parcourant l'Italie pour sonder les italiens sur leurs goûts sexuels". En utilisant le sexe comme révélateur, le cinéaste parvient à mettre à jour une culture répressive dans le Nord (débris d'une idéologie "clérico-fasciste") et réprimée dans le Sud (où elle révèle "sa propre nature archaïque, incongrue et névrotique")...
    - Un père et son fils errent dans les interstices de l'Italie Moderne. Les deux pèlerins rencontrent un corbeau doté de la parole et fort inspiré par Marx, Freud et Gandhi. L'insouciance des deux hommes se retrouve alors confrontée à la raison et la parole...

  • Pier Paolo Pasolini débarque dans un pays d'Afrique. Il prend des notes, avec sa caméra, pour préparer son prochain film, une transposition d'Orestie, la tragédie d'Eschyle, dans l'Afrique d'aujourd'hui. De retour en Italie, il montre ses premières images à un groupe d'étudiants africains de l'université de Rome. Il leur demande leur avis...

  • Le Décameron, écrit par Boccace entre 1348 et 1358, contient une centaine d'histoires. De tous ces récits, Pasolini en retiendra dix qu'il va lier en faisant revenir ça et là deux ou trois personnages, notamment celui de Giotto, venu à Naples pour réaliser une série de fresques.

  • Dans l'Angleterre moyenâgeuse, un écrivain assiste au récit d'une série d'histoires drôles et érotiques racontées, dans une auberge, par des pèlerins venus en foule à la cathedrale de Canterbury. Il se réjouit de ce qu'il voit et entend, prend des notes et laisse aller son imagination.

  • Contient :

    - Le Décaméron (1971) :
    Le Décaméron, écrit par Boccace entre 1348 et 1358, contient une centaine d'histoires que se racontent en dix jours des seigneurs de Florence tenus à l'écart de la ville pour cause d'épidémie de peste. De tous ces récits, Pasolini en retiendra dix qu'il va lier en faisant revenir ça et là deux ou trois personnages, notamment celui de Giotto (auquel il prête ses traits) venu à Naples pour réaliser une série de fresques.

    - Les Contes de Canterbury (1972) :
    Dans l'Angleterre moyenâgeuse, un écrivain (Chaucer - joué par Pasolini) assiste au récit d'une série d'histoires drôles et érotiques racontées, dans une auberge, par des pèlerins venus en foule à la cathédrale de Canterbury. Il se réjouit de ce qu'il voit et entend, prend des notes et laisse aller son imagination.

    - Les Mille et une nuits (1974) :
    Dans l'ambiance bien connue des contes emboîtés de la tradition orientale, ce film raconte une série de péripéties amoureuses que les personnages vivent entre le rêve et la réalité. La trame des quinze récits dont se compose le film est tissée par les aventures du jeune Nur-Ed-Din qui cherche sa compagne Zumurrud dont il se trouve cruellement séparé.

  • Contient :
    - Dans la banlieue romaine, Vittorio "Accatone" Cataldi, un petit souteneur, perd son gagne-pain quand Maddalena est arrêtée par la police. Il entreprend alors de séduire la pure et naïve Stella avant de l'envoyer sur le trottoir. Mais cette rencontre va bouleverser sa vie au-delà de tout ce qu'il imaginait...
    - Dans l'Italie des années 1920, un garçon naît, vite jalousé par son père. À la scène suivante, Laïos, roi de Thèbes, est averti par un oracle qu'il sera tué par son fils Oedipe, qui ensuite épousera sa mère Jacoste. Laïos abandonne alors l'enfant dans le désert. Sauvé par des bergers, l'enfant est recueilli par le roi Corinthe. Devenue adulte, Oedipe consulte l'oracle sur le mystère de ses origines. Horrifié par la réponse, il prend alors la fuite...
    - Pasolini se transforme ici, comme il le dit lui-même, en "commis voyageur parcourant l'Italie pour sonder les italiens sur leurs goûts sexuels". En utilisant le sexe comme révélateur, le cinéaste parvient à mettre à jour une culture répressive dans le Nord (débris d'une idéologie "clérico-fasciste") et réprimée dans le Sud (où elle révèle "sa propre nature archaïque, incongrue et névrotique")...
    - Un père et son fils errent dans les interstices de l'Italie Moderne. Les deux pèlerins rencontrent un corbeau doté de la parole et fort inspiré par Marx, Freud et Gandhi. L'insouciance des deux hommes se retrouve alors confrontée à la raison et la parole...

empty