Cinéma

  • La Vierge violente

    Kôji Wakamatsu

    • Blaq out
    • 24 Septembre 2013

    Une bande de marginaux à la solde des yakuzas kidnappent un couple d'amants, leur bandent les yeux et les emmènent jusqu'à un lieu désertique dans le but de punir la jeune femme, dont on apprend qu'elle a éconduit leur chef, ainsi que son amant, également petite main des yakuzas.

  • Cinéaste de guérilla (il tourne avec très peu de moyens, en très peu de jours), ancien yakuza, proche de l'extrême-gauche, Kôji Wakamatsu est considéré comme un des plus grands cinéastes japonais de son temps. Un des chefs de file du cinéma pink, Wakamatsu a créé dès 1965 sa propre société de production, et s'est réapproprié le genre pour expérimenter formellement - en s'inspirant notamment de l'esthétique Nouvelle Vague et en faisant passer des messages politiques, subversifs, à un public de masse. Retrouvez dans ce coffret une sélection de 4 films qui bravent tous les interdits !

empty