• Paysan, écrivain et penseur, Pierre Rabhi est l'un des pionniers de l'agroécologie en France. Amoureux de la Terre nourricière et engagé depuis quarante ans au service de l'Homme et de la Nature, il appelle aujourd'hui à l'éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où "une sobriété heureuse" se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaine. Ce film retrace l'itinéraire d'un sage (du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire) et raconte le cheminement d'une vie et la conception d'une pensée qui met l'Humanité face à l'enjeu de sa propre destinée.

  • Toujours prêts à s'amuser, Cheburashka et le crocodile Gena sont entourés d'amis auprès de qui la vie s'écoule paisiblement, même si une vieille dame leur joue parfois des tours... L'arrivée du cirque dans la petite ville va bouleverser leur tranquillité...

  • Quand Vivaldi, Bach et Mozart rencontrent les maîtres de l'animation de Poznan, il en résulte une confrontation majeure et forcément magique. L'oeil ébloui et l'oreille enchantée, nous sommes saisis par ces moments féeriques. Une proposition unique pour tous, de 3 à 103 ans...

  • Quand Chopin, Strauss, Schumann et Schubert rencontrent les maîtres de l'animation de Poznan, il en résulte une confrontation majeure et forcément magique. L'oeil ébloui et l'oreille enchantée, nous sommes saisis par ces moments féeriques. Une proposition unique pour tous, de 3 à 103 ans...

  • "Les braves sont pour moi, ceux qui refusent de se plier devant l'injustice. Je les filme de face, en un seul plan fixe, sans aucun document extérieur. Ils ne racontent que le moment précis où ils font preuve de courage pour rester eux-mêmes. La bravoure est partout, en guerre comme en paix. J'ai déjà filmé trois hommes qui n'ont pas eu froid aux yeux. Je souhaite en faire plus." Alain Cavalier

  • Contient :
    - L'Homme qui plantait des arbres :
    Un voyageur s'égare dans un coin de Haute-Provence. Il rencontre un berger solitaire qui patiemment, en secret, reboise la montagne en semant des glands. Les années passent, le pays désertique se transforme en terre promise...
    - Le fleuve aux grandes eaux :
    il y a un million d'années, les glaciers creusaient le lit d'un fleuve qui deviendra se St Laurent.
    Tout rien : les premiers hommes voudraient ressembler aux animaux qui les entourent...
    Crac : une berceuse participe à la vie d'une famille (nombreuse) !...
    - Crac ! :
    Une berceuse participe à la vie d'une famille et à toutes les fantaisies de nombreux enfants...
    /> - 6 contes : Abracadabra, Inon ou la conquête du feu, La Création des oiseaux, ¿Illusion?, Taratata ! et Tout-Rien

  • Une clairière au Nord Est du Siam, où vivent Kru et sa famille. Un matin, au réveil il retrouve son champ de riz piétiné. Le coupable est capturé : c'est un petit éléphanteau, Chang. Sa mère furieuse vient récupérer son petit et détruit la hutte de Kru. Réfugiés au village, Kru et sa famille aperçoivent dans les brouillards de la jungle, non plus un, mais des centaines de Chang. Trop tard le troupeau est déjà en marche sur le village...

  • Marat, exerce le métier de chauffeur à Almaty, capitale du Kazakhstan. Lorsqu'il percute la Mercedes d'un nouveau riche local, un véritable cauchemar commence pour lui : l'emprunt qu'il contracte pour les réparations le met à la merci d'un caïd de la mafia. Harcelé par son créancier mafieux, Marat finit par accepter un "contrat" : l'apurement de sa dette contre le meurtre d'un journaliste. C'est ainsi qu'il devient "tueur à gages"...

  • Au cinquième étage de l'Institut Curie, le cinéaste a partagé la vie de ce petit service où sont soignés les enfants malades de cancer. Seul, sans équipe technique, il a écouté et filmé ces enfants, Dolorès, Khalil, Steve et les autres. Un jour, Cédric est arrivé. Denis Gheerbrant l'a accompagné tout au long de sa maladie, dans ses questions, ses réflexions et ses révoltes, de plus en plus près, jusqu'à le retrouver guéri...

  • A Kouroussa, son village natal, entre son père Madou (roi des mécaniciens), sa mère Kouda, sa bande de copains, Baba fait son apprentissage de la vie en harmonie avec le monde alentour. Mais en âge de poursuivre ses études, Baba doit rejoinde la capitale Conakry et traverse la Guinée pour rejoindre son oncle Moussa. Là, il est pris dans la spirale de la vie urbaine et reçoit de plein fouet, le monde moderne et sa violence...

  • Paul Bedel aura bientôt soixante quinze ans. Il est vieux garçon, paysan, pêcheur et bedeau. Il vit dans une ferme d'un autre âge avec ses deux soeurs cadettes, célibataires elles aussi. Cette année, ils raccrochent : "Ça va faire un vide dans le paysage...". Leur territoire, c'est le cap de la Hague. L'air y est vif, les vents imprévisibles, le granit rugueux, l'horizon immense. Ici, Paul a résisté aux sirènes de la modernité, soucieux de préserver et cultiver son lien à la nature. Au XXIe siècle, il nous l'offre en héritage...

  • 1973. Aux usines Lip de Besançon, commence la grève la plus emblématique de l'après-68. Un mouvement de lutte incroyable, une épopée ouvrière qui dura plusieurs années, mobilisa des foules entières en France et en Europe, multiplia les actions illégales et les gestes audacieux, porta la démocratie directe et l'imagination à incandescence. LIP, c'est un appel à l'insurrection des esprits contre la fatalité. Ce combat symbolisa l'espoir et les rêves de toute une génération, mais il résonne encore aujourd'hui avec une force singulière...

  • Rachel

    Simone Bitton

    Rachel Corrie avait 23 ans. En Palestine, elle croyait que sa nationalité américaine suffirait à faire d'elle un bouclier humain pour sauver des vies et des maisons. Mais elle est écrasée par un bulldozer le 16 mars 2003 dans la bande de Gaza. Rachel tenait un journal de voyage qu'elle envoyait par e-mails à sa famille et à ses amis aux Etats-Unis... Au rythme de ses mots, le film enquête sur sa mort en donnant la parole aux parties impliquées, juxtapose les versions contradictoires, observe les lieux du drame et dévoile des documents inédits. Vérité ou mensonge ? Témoignage ou propagande ? Une méditation cinématographique sur la jeunesse, la guerre, l'idéalisme et l'engagement politique.

  • Contient :
    Genet à Chatila : Une jeune femme part sur les traces de Jean Genet à Chatila où elle rencontre des survivants du massacre, puis à Amman et sur les rives du Jourdain où il a partagé la vie des Feddayins. Tout au long de son voyage, elle lit "Un captif amoureux" et écoute sans cesse le Requiem de Mozart comme le faisait Jean Genet en écrivant son livre...
    Une saison au paradis : Voyage dans le passé, à la fois poétique et émouvant, joyeux et amer que le poète commente lui-même à travers des textes tirés de ses journaux africains, une déclaration d'amour à son pays bien-aimé et une critique impitoyable de ce régime honni et inhumain de l'apartheid...

  • Librement adapté du roman finlandais de Aleksis Kivi, le film raconte l'histoire de sept frères orphelins, bagarreurs et paresseux qui préfèrent la chasse, la pêche et l'oisiveté aux travaux de la ferme familiale dont ils ont hérité. Fuyant les autorités qui les obligent à apprendre à lire et à écrire, ils se cachent dans les forêts et les hautes plaines du Sud de la Finlande où de nombreuses aventures les attendent, comme un voyage initiatique entre magie et merveilleux...

  • Quand Bizet, Moussorgski, Debussy et Grieg rencontrent les maîtres de l'animation de Poznan, il en résulte une confrontation majeure et forcément magique. L'oeil ébloui et l'oreille enchantée, nous sommes saisis par ces moments féeriques. Une proposition unique pour tous, de 3 à 103 ans...

  • Contient :
    - Backyard :
    Dans la famille de Ross McElwee, il y a le père, figure tutélaire, mais aussi les domestiques noirs confrontés au racisme ordinaire de la Caroline du Nord. Avec humour et ironie, le cinéaste raconte ces années-là...
    - Time Indefinite :
    Le film livre un regard pudique et subtil sur la mort, le mariage, la paternité. Au-delà de la chronique familiale, Ross McElwee atteint ici une profondeur particulière qui résonne en chacun de nous.
    - Bright Leaves (La Splendeur des McElwee) :
    Ross McElwee retourne dans la région de son enfance et enquête sur les plantations de tabac dont son arrière grand-père était l'un des propriétaires avant sa ruine. Un film sur la perte et la préservation, la dépendance et le déni...
    - Photographic Memory :
    Ross McElwee a filmé toutes les étapes de l'évolution de son fils Adrian. Aujourd'hui, il s'intéresse à l'ado renfermé et rebelle qu'il est devenu et se souvient de sa propre jeunesse. Le cinéaste retourne sur les pas d'un voyage en Bretagne et d'un ancien amour.

  • Contient :

    - Chronique d'une banlieue ordinaire (1992, 56') :
    + Quelques mois avant la démolition de quatre tours au Val Fourré à Mantes-la-Jolie, Dominique Cabrera propose à d'anciens habitants de revenir sur leurs pas : ils racontent et se racontent...

    - Une poste à la Courneuve (1994, 54') :
    + Au bureau de poste de la cité des 4000 à La Courneuve, les jeunes postiers reçoivent de plein fouet le choc de la pauvreté de l'autre. Le jour des allocs, les habitants jouent une partition pleine de cocasserie, de révolte et d'humanité. On mesure ce qui unit et ce qui sépare les pauvres, précaires, sans emplois, des salariés ordinaires, tâchant d'assumer leur rôle de représentants d'un État qui se désengage.

    - J'ai le droit à la parole (inédit, 1981, 30') :
    + À Colombes, dans une cité de transit pratiquant la gestion personnalisée, l'amicale des locataires participe à l'élaboration et au suivi du chantier de rénovation des espaces extérieurs.

    - Un balcon au Val Fourré (1990, 43') :
    Dans la pénombre, des visages écoutent... Des voix, des cris, une femme pleure, un homme se souvient. Une tour vide se dresse, c'est la scène du spectacle La Tour d'Ahmed Madani.

    - Réjane dans la tour (1993, 15') :
    + Réjane fait le ménage dans une tour du Val Fourré. Au fi l des étages, elle confi e sa détresse intime et la solitude qui se profi le. Elle sourit pourtant, légère malgré tout.

    - Rêves de vill (1993, 26') :
    Le jour de la destruction des tours au Val Fourré. La réalisatrice mêle les discours officiels, le spectacle de la démolition, l'émotion des habitants et les commentaires d'un jeune vidéaste cherchant à capter l'instant de la chute.

  • 4 portraits de musiciens par Peter Greenaway : Philip Glass, John Cage, Robert Ashley et Meredith Monk...

  • La vie tumultueuse de George Sand, femme écrivain du 19ème siècle.

  • Un laveur de morts, règne en maître sur le petit monde du cimetière de Khomeyni Chahr, une petite ville du centre de l'Iran. Entouré d'une laveuse de cadavre exploitée, d'un apprenti incompétent, d'un fossoyeur opiomane, d'un médecin nostalgique, il supervise avec rigueur son champ de sépultures. On ne rigole pas avec la mort ! Et ce d'autant moins qu'un jour, pris d'un malaise, un doute terrible l'accable : serait-il donc mortel lui-aussi ? S'envisageant brusquement comme le prochain sur la liste, il se lance dans une grande campagne effrénée de réconciliation et de rachat...

  • Radio On

    Christopher Petit

    En Grande Bretagne dans les années 70, Robert, un jeune ouvrier, voyage de Londres à Bristol afin d'enquêter sur la mort mystérieuse de son frère. Sur sa route, il rencontre des personnages à la dérive, eux aussi en pleine errance : il croise ainsi un déserteur de l'armée d'Irlande du Nord, une femme allemande sur les traces de son enfant perdu, un pompiste fan de Eddy Cochran...

empty