• Lorsqu'un jour nous avons demandé à Jonas Mekas quels films nous devrions éditer en DVD, il a répondu sans hésitations : "Les home-movies de Taylor Mead". C'était suffisant pour attiser notre curiosité. Mead, "la première star du cinéma underground", est connu en tant qu'acteur, clown et improvisateur mais ses propres films sont rarement projetés. Témoignages fascinant de l'underground new-yorkais, dans lequel Mead fait lui-même le pitre, sa façon de filmer au style percutant ainsi que son sens de l'humour font de ces films un aperçu précieux et un produit de la culture avant-garde du milieu des années 1960 - filmé sur de la Kodachrome époustouflante. - Pip Chodorov, Re:voir En 1964, avant que Warhol ne devienne une méga star du pop art, il invita Mead à faire un road trip en Californie pour le vernissage d'une exposition dans une galerie. Ils finirent par réaliser Tarzan et Jane Regained... Sort Of, une parodie des films d'aventure hollywoodiens qui devint le premier long métrage en partie scénarisé de Warhol. Le film avait pour vedette Mead dans le rôle d'un Tarzan hollywoodien qui s'ébattait avec une Jane nue dans une baignoire du Beverly Hills Hotel, s'entraînait sur Venice Beach et faisait un concours de gros biceps avec un Tarzan rival joué par Dennis Hopper. Mead est apparu dans à peu près 10 films de Warhol au cours de la décennie suivante, y compris une oeuvre étrange de 76 minutes mettant en scène son arrière-train nu. Se qualifiant lui-même de "vagabond des arts", Mead a également joué sur scène, remportant un Obie Award en 1963 pour sa performance dans la pièce de Frank O'Hara The General Returns From One Place to Another. - Elaine Woo, LA Times

  • "Peintre de la transversalité" selon son ami Félix Guattari, Jean-Jacques Lebel (né en 1936) développe depuis les années 1950 une inclassable pratique. À la fois artiste et activiste, * auteur de happenings et organisateur d'événements, écrivain et éditeur, il est en France l'un des plus importants "passeurs" de la seconde moitié du 20ème siècle. -Alexandre Mare, Art Press Les happenings organisés en Europe, dans les années précédant Mai 68, par mes amis et moi, contrairement à ceux de nos correspondants d'outre-Atlantique, se sont soulevés contre l'ordre moral, contre la dictature de la marchandise, contre toute autocensure en matière de sexe et de politique. Nous avons tourné le dos au marché de l'art et à tout académisme, fût-il " engagé ". Nous voulions dire et faire autre chose, autrement. Et nous l'avons fait. -Jean-Jacques Lebel En décembre 1967, le Festival International du Film Expérimental de Knokke-le-Zoute - EXPRMNTL 4 - créé par Jacques Ledoux, était une expérience unique. Mêlant films, performances et tables rondes, il fut rapidement transformé par des vagues de dissidence, des manifestations et des débats, aboutissant à un happening spontané de Jean-Jacques Lebel. De rares documents cinématographiques de Claudia von Alemann et Jud Yalkut jettent un éclairage précieux sur l'atmosphère énergique de ces événements tapageurs, juste avant mai 68.

  • Figures de proue du cine´ma expe´rimental, initiatrices du «?cine´ma corporel?» et protagonistes des environnements de projection, instigatrices d'approches novatrices de la photographie et pionnie`res du croisement des me´dia, Maria Klonaris et Katerina Thomadaki de´montrent par la rigueur de leur engagement personnel, comme par leur de´marche qui se de´veloppe en longs cycles, la ne´cessite´ de repenser la cre´ation contemporaine a` la lumie`re des nouveaux outils technologiques, mais aussi a` celle des pre´occupations scientifiques, sociales et philosophiques actuelles. - Christian Gattinoni

    Contient 4 courts métrages :
    - «Requiem pour le XXe siècle» (1994, 14')
    - «Personal Statement» (1994, 8')
    - «Pulsar» (2001, 14')
    - «Quasar» (2003, 32')

  • M. M. Serra - (art)core

    Serra. M. M.

    • Re:voir
    • 29 Juillet 2020

    Ce DVD contient 15 courts-métrages de MM Serra:

    Darling International 1999, 16mm, n&b, 22 min
    Bitch Beauty 2011, 16mm, couleur, 7 min
    enduring ornament 2015, 16mm numérisé, couleur, 14 min
    Mary Magdalene 2017, Super8/16mm/vidéo, couleur, 5 min
    real to reel Mama 1982, 16mm, couleur, 20 min
    Chop off 2008, Super8/16mm/ vidéo,couleur, 6 min
    Double Your Pleasure 2002, 16mm, n&b, 4 min
    Jack Smith's apartment 1990, VHS numérisé, couleur, 8 min
    L'amour Fou 1992, 16mm, couleur, 17 min
    eye etc 1982, 16mm, couleur, muet, 5 min
    Turner 1987, 16mm, couleur, 3 min
    Framed 1984, 16mm, couleur, 1:30 min
    Nightfall 1984, 16mm, couleur & n&b, 1:30 min
    NYC 1985, 16mm, couleur & n&b, 1 min
    PPII 1986, 16mm, couleur, 1 min
    />

  • La Mer du milieu

    Jean-Marc Chapoulie

    La mer du milieu est un film de la Méditerranée d'aujourd'hui qui prend corps à travers un échange entre deux amis, l'écrivain Nathalie Quintane et le réalisateur Jean-Marc Chapoulie, parcourant tous deux les rives nord et sud de cette mer, immobiles depuis leur écran d'ordinateur.

  • "Un jour à New York, je porte mon linge dans une petite blanchisserie chinoise. Puis je l'oublie quelques semaines. Lorsque j'y retourne, il n'y a plus de blanchisserie, le bâtiment avait été démoli ! l'idée de mes draps disparus à jamais avec la blanchisserie m'a hantée. Cette expérience a été le point de départ du scénario de Hotel New York. J'ai voulu écrire et réaliser ce film pour montrer que là-bas tout est transitoire. les choses bougent et sont immédiatement remplacées, bien plus vite qu'en Europe. L'histoire est née de ma propre expérience et de mes impressions en tant qu'étrangère. C'est une comédie dramatique."
    -Jackie Raynal, Libération

  • «De Maciunas, on se souvient surtout qu'il était l'idéologue en chef et l'organisateur de Fluxus, ce réseau international mal défini d'anti-artistes, néo-dadaistes, praticiens du happening et autres pourvoyeurs d'art. Jeffrey Perkins - lui-me^me auxi- liaire Flux, avec une carrie`re d'artiste et de chauf- feur de taxi longue de plusieurs décennies - a recherché et collecté des entretiens et des éphémères sur le legs de Maciunas.» Tyler Maxin, Screenslate

  • Considérée comme l'une des cinéastes d'avant-garde les plus importantes, et appelée la "Mère du film d'avant-garde américain" par Cecile Starr dans le New York Times, Maya Deren (1917-1961) a créé un ensemble d'oeuvres influent qui a poussé de nouveaux frontières du cinéma expérimental.

  • Tous les dieux du ciel

    Quarxx

    Simon, quarantenaire, travaille à l'usine et vit reclus dans une ferme décrépite. C'est un homme solitaire, en charge de sa soeur Estelle, lourdement handicapée à la suite d'un jeu qui a mal tourné dans leur enfance. Malgré ses remords et l'agressivité du monde environnant, Simon garde au plus profond de sa chair le secret espoir de sauver sa soeur en la libérant de la pesanteur terrestre. Et si leur salut venait des cieux ?

  • Dominick Brassan a le pouvoir de se rendre invisible. Il ne s'en sert pas beaucoup. À quoi bon, d'ailleurs ? Il a fait de son pouvoir un secret vaguement honteux, qu'il dissimule même à sa fiancée, Viveka. Et puis vient un jour où le pouvoir se détraque et échappe à son contrôle en bouleversant sa vie, ses amitiés et ses amours.

  • Une nouvelle invitation au voyage dans une création foisonnante et fascinante, du fameux Notre Dame des Hormones au clip de Calypso Valois !

  • Electronic wal-paper

    La répétition et la modification progressive de deux images offrent une expérience inédite. L'oeuvre se déploie dans le temps, renouvelée en permanence, accompagnées par des boucles et des samples de musique électronique composée par Mami Chan et Norman Bambi. EWP, c'est également un logiciel qui permet de réaliser ses propres expériences.

  • The brig

    Mekas Jonas

    "Ce film n'est pas l'adaptation de la pièce The Brig interprétée par le Living Theatre ; mais une captation sauvage d'une de leurs représentations. Cette pièce raconte avec âpreté et réalisme l'entraînement des marines. Le film a été tourné en une après-midi. J'ai voulu appliquer les techniques de ce que l'on appelle le cinéma vérité, à une représentation théâtrale. Je voulais, peut-être, ébranler, quelques mythes et mystifications du cinéma vérité : qu'est ce qui est vrai au cinéma ?" Jonas Mekas.

  • Claudine Eizykman, figure majeure du cinéma expérimental en France depuis les années 1970, a réalisé à partir de VW Vitesse Women, (prix du jury de sélection du Festival du Film Expérimental de Knokke en 1975), une série de films éblouissants et profondément originaux qui ont renouvelé une esthétique alors dominée par les films structurels de Snow, Sharits, Kubelka.
    Ce coffret réunit l'intégrale de ses films argentiques réalisés de 1969 à 1981, et un complément inédit sur la revue multicolore Melba, fondée et dirigée par Claudine Eizykman.

  • Oeuvre majeure du cinéma lettriste, Le film est déja commencé ? fut un véritable événement lors de ses premières projections à Paris en 1951. Malgré le mépris des critiques à son égard, l'influence explicite et implicite de ce film sur la Nouvelle Vague autant que sur la création cinématographique actuelle en fait un jalon important de l'histoire du cinéma.

  • Films imaginaires

    Lemaitre Maurice

    • Re:voir
    • 2 Décembre 2019

    «Les Films Imaginaires sont constitués des seuls textes, filmés en cartons pour l'écran, de diverses oeuvres déjà montrées au public à leur date, et qui ont été imprimées ici ou là, puis réunis dans l'édition augmentée de mes oeuvres de Cinéma. Le simple passage en photogrammes, puis en projection de ceux-ci, sonorisés, transforme ces «films» en une autre sorte de création filmique, plus avancée encore.» - Maurice Lemaître

  • Notfilm est le récit d'une collaboration aussi séduisante que périlleuse : celle du dramaturge et romancier Samuel Beckett avec la légende du cinéma muet Buster Keaton sur "Film", court métrage muet et avant-gardiste tourné à New York durant l'été 1965, aux côtés du réalisateur Alan Schneider, de l'éditeur et producteur Barney Rosset et du directeur de la photographie Boris Kaufman. Véritable ovni cinématographique, fruit de l'association improbable entre deux grands artistes du XXe siècle, "Film" fascine autant qu'il déroute ses spectateurs. Le documentaire de Ross Lipman retrace l'histoire de cette oeuvre hors norme, et questionne ce que le cinéma peut nous apprendre de l'expérience humaine et de la création...

  • Octobre à Madrid

    Hanoun Marcel

    • Re:voir
    • 6 Septembre 2019

    «Film ambitieux, et désarmant pour tant de simplicité, Octobre à Madrid est un peu le prototype de ce «film du film» à quoi rêve un jour tout cinéaste. C'est ce qu'a filmé Hanoun : comment la vie du cinéaste est intimement film en déroulement, combien floue et réversible est la frontière entre désir et oeuvre, film et vie.» - Jean-Louis Comolli

  • Elvira veut monter un show à Las Vegas. Mais il lui manque cinquante mille dollars. C'est alors qu'elle apprend la mort de sa grand-tante, la richissime Morgana. Aussitôt, Elvira se rend dans la vieille ville, très conservatrice, de Fallwell, dans le Massachusetts, pour la lecture du testament.

    Et c'est à ce moment-là que les ennuis, horriblement drôles, commencent.

  • Retrouvez dans cette compilation douze films de Marc Hurtado tournés en pellicule 8mm et vidéo entre 1976 et 2018.

  • Plunge

    Ostrovsky Vivian

    • Re:voir
    • 12 Avril 2019

    Le cinéma de Vivian Ostrovsky est un acte de résistance culturelle, intime et humoristique, un geste qui implique que le corps entier s'engage dan le processus filmique, lors de ses voyages autour du monde avec sa caméra et son matériel en cadrant les images par l'oeil-caméra. Elle cherche dans ses images d'archives personnelles des gestes cinématographiques réalisés par d'autres avant elle, pour les monter de façon ludique avec ses propres clichés Super 8. Le multiculturalisme et le multilinguisme s'entrelacent alors dans une même poétique du déplacement. Contient "Ice/Sea" (2005, 32') ; ""Uta Makura (Pillow Poemes)" (1995, 20') ; "U.S.S.A." (1985, 12') ; "Eat" (1998, 16') ; "American International Pictures" (1997, 5') ; "Work And Progress" (1999, 12') ; "Tatitude" (2009, 4') ; "Public Domain" (1996, 13') ; "Allers-venues" (1984, 14') ; "Losing The Thread" (2014, 9') ; "Movie (V.O.)" (1982, 9') ; "The Title Was Shot" (2009, 9') ; "Wherever Was Never There" (2011, 7') ; "P.W. Painterbrushes And Panels" (2010, 16') ; "CORrespondência e REcorDAÇÕES" (2013, 12') ; "Copacabana Beach" (1983, 10').

empty