• Réédition de la mythique bande originale de Reservoir Dogs, le premier film de Quentin Tarantino en vinyle 180 grammes

    (Inclus un voucher de téléchargement).

  • Électrochoc de Quentin Tarantino dans les années 90, "Pulp Fiction" a marqué une génération de cinéphiles. Mythique, la bande-son est à la hauteur du film avec un mélange de perles du rock'n'roll, de la surf music, de la pop et même de la soul. L'album est composé de seize titres pour quarante et une minutes de bonheur musical qui vous replongeront dans les années 60 et 70.

  • Back To The Future est un classique du cinéma américain et un des films cultes des années 80. Retrouvez en vinyle 180 grammes la bande originale de ce voyage musical dans le temps.

  • Secret

    Ennio Morricone

    • DECCA
    • 6 Novembre 2020

    En ce début d'année, le compositeur italien de renommée mondiale Ennio Morricone est décédé à l'âge de 91 ans. Au cours de sa carrière extraordinaire qui s'est étendue sur plus de six décennies, il a créé plus de 600 compositions originales. Pour lui rendre hommage, Decca Records publie "Morricone - Secret", une nouvelle compilation retraçant la période la plus créative du compositeur, entre la fin des années 60 et le début des années 80, et comprenant 7 inédits.
    A travers les oeuvres sélectionnées, l'auditeur découvrira la face cachée et excentrique de son génie et embarquera pour un voyage sonore plus sombre et psychédélique avec des mystérieuses voix, des fuzz, les cordes aériennes, les synthés sinistres... "Morricone - Secret" est un véritable trésor de pièces rares et oubliées et de prises alternatives provenant des archives historiques de son label.

  • Ascenseur pour l'échafaud

    Miles Davis

    • FONE
    • 19 Avril 2010

    Musique du fi lm de Louis Malle.Un fi lm et une musique aujourd'hui devenus mythiques. La première musique de Miles Davis pour le cinéma est splendide. Elle fut enregistrée en deux jours. Les musiciens ont suivi les indications de Miles Davis et ont improvisé sur les images.La face B comporte 6 titres qui n'ont pas été utilisés pour le fi lm, mais qui demeurent de toute beauté. « ... j'étais un cinglé de jazz... la musique d'Ascenseur est unique. C'est l'une des rares musiques de fi lm qui aient été entièrement improvisées...
    Je passais les séquences sur lesquelles on voulait mettre de la musique, et il commençait à répéter avec ses musiciens... le fi lm en était métamorphosé... quand on a ajouté la musique, il a soudain décollé. » - Louis Malle

  • Un an après la sortie du coffret Ennio Morricone 18CDs, "Écoutez le cinéma" vous propose sa première déclinaison au format 33 tours.
    Un album exceptionnel, en équilibre entre standards objectifs (Il était une fois la révolution, Sacco et Vanzetti, Le Casse, Mission) et raretés, dont le renversant générique d'Orca, inédit en microsillon, ou le ré-enregistrement de L'Hérétique en 2015, à la demande de Tarantino. Avec Ennio Morricone, Musiques de films 1971-90, savourez en vinyle la puissance de feu du légendaire maestro italien.

  • BOF Jackie Brown

    Multi-Artistes

    • RHINO
    • 27 Mai 2016

    Si chaque film de Quentin Tarantino est un événement cinématographique explosif, chacune des B.O. de ses films est la petite bombe qui va avec. "Jackie Brown", film noir, et clin d'oeil au blaxploitation, fait la part belle à la musique soul américaine des seventies, et va chercher dans les recoins perdus de la musique noire pour mettre au grand jour quelques perles injustement ignorées. La B.O. de "Jackie Brown" fait, avec concision et intelligence, le tour de la question soul funk : du sublime "Across 110th Street" de Bobby Womack (thème de la B.O. du film du même nom) à "Long Time Woman", curiosité chantée par Pam Grier, l'actrice- vedette du film, de la soul des Grass Roots à la langueur sucrée des Delfonics, en passant par le disco très sous-estimé de Randy Crawford et la voix flûtée de Minnie Ripperton. Fidèle aux principes de Tarantino, cette B.O. quasiment indissociable de l'intrigue - elle est d'ailleurs entrecoupée de dialogues clés du film - est d'une richesse volcanique et expose au grand jour ces perles cachées, des morceaux uniques. On ne peut être que reconnaissant à Tarantino d'avoir l'intelligence de profiter de sa notoriété de réalisateur pour faire connaître ces trésors qui, sans lui, seraient honteusement oubliés.

  • Peaky blinders

    Multi-Artistes

    La série à succès de Steven Knight 'Peaky Blinders', portée par Cillian Murphy, Sam Neill, Helen McCrory ou encore Annabelle Wallis, dévoile enfin sa bande originale.

    Affichant une sélection musicale ultra pointue, la série événement fait la part belle aux grands noms du rock indé : PJ Harvey, Dan Auerbach, Arctic Monkey et, bien sûr, Nick Cave & the Bad Seeds, participent de l'atmosphère si particulière, propre à la série.

  • L’humour noir de Georges Lautner, les mots d’Audiard, le magnétisme de Ventura, Blier, Blanche et Mireille Darc ont marqué au fer rouge la comédie française des années soixante. Leur équivalent avec des notes, c’est la musique de l’extravagant Michel Magne. 'Les Tontons flingueurs' s’appuient sur un seul et même thème, décliné en multiples versions, notamment en gimmick piano-banjo pour les bourres-pifs à répétition. Une musique géniale à la frontière du canular' dira Lautner. Retrouvez en vinyle cette bande très originale et celles d’autres fantaisies lautneriennes de l’époque (Les Barbouzes, Galia, Fleur d’oseille), sans oublier celle de Bernard Gérard pour 'Ne nous ne fâchons pas', avec son jerk 'Rosbif Attack', qui intronise la pop anglaise dans le cinéma français.

  • LE NOUVEAU FILM DE QUENTIN TARANTINO !

  • Le clan des siciliens

    Ennio Morricone

    • PANTHEON
    • 24 Janvier 2020

    A l'occasion du cinquantième anniversaire du Film, le label Panthéon réédite la bande originale du Clan des Siciliens en vinyle.

    Le Clan des Siciliens (1969) un film d'Henri Verneuil - Musique d'Ennio Morricone

  • Grease

    Multi-Artistes

    • POLYDOR
    • 14 Octobre 2002

    Depuis sa sortie en 1978, Grease est devenu l'un des fi lms cultes le plus apprécié de l'histoire du cinéma. La BO du fi lm est un véritable Best Seller, écoulée à près de 20 millions d'exemplaires dans le monde.
    La plupart des titres les plus connus issus de la BO ont été écrits spécialement pour le fi lm. Des titres comme «You're The One That I Want», «Grease» et «Hopelessly Devoted To You» ont été n°1 dans le monde entier.
    A l'occasion du trentième anniversaire de la comédie musicale, Universal sort une édition DELUXE 2 CD de la bande originale incluant tous les titres remasterisés, des remixes, les instrus des titres et un livret spécial incluant les paroles des titres (de quoi donner aux adeptes la possibilité de faire un karaoké à Noël).
    A noter que Grease est également au coeur de l'actualité à Paris avec la comédie musicale, qui triomphe tous les soirs depuis le 2 octobre au Théâtre parisien de la Comédia (représentations jusqu'à début 2009, et bénéfi cie d'une forte visibilité (partenariat Nostalgie et France 2).

  • 50 ans de western sous la baguette du Maestro Ennio Morricone.
    Le destin d'Ennio Morricone, c'est celui d'un jeune musicien d'avant-garde qui rencontre le cinéma, via notamment la trilogie du « dollar » de Sergio Leone (Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la brute et le truand), qui scelle l'alliance magique Leone-Morricone-Eastwood. Pulvérisant les clichés du western hollywoodien, Morricone va mettre au point sa propre alchimie, mieux réinventer une mythologie musicale. Un demi-siècle plus tard, après avoir utilisé plusieurs musiques préexistantes du Maestro dans Kill Bill, Inglorious Basterds ou Django, Quentin Tarantino parvient à obtenir une bande très originale de Morricone pour ses Huit salopards. « Ennio Morricone est mon compositeur préféré, résume Tarantino. Je le place à côté de Mozart, Beethoven et Schubert. C'est plus qu'un compositeur, c'est une légende. ». Cette légende, justement, le présent coffret la raconte en 4 CDs (et un vinyle), comme les deux parenthèses d'une oeuvre contemporaine... mais déjà classique. Indispensable.

  • One world... one John

    John Martyn

    Déc ouvrez ce DVD Live de JOHN MARTYN, le légendaire guitariste et chanteur, notamment connu pour ses collaborations avec ERIC CLAPTON et DAVID GILMOUR. Reconnu comme l'un des plus envoûtants artistes des genres Folk, Jazz, Rock et Blues, par le "Sunday Times", vous retrouvez ici ses plus grands titres en live ainsi que des images très rares de l'artiste.

  • La la land

    Justin Hurwitz

    • POLYDOR
    • 8 Mars 2017

    Impossible de passer à côté du film de Damien Chazelle, avec Emma Stone et Ryan Gosling.
    Après avoir décroché 7 Golden Globes, 8 Critic Choice, le film égale le record de Titanic et est nommé dans 14 catégories.
    Sorti au cinéma le 25 janvier 2017, le film séduit la critique et le public.

  • Voici la bande originale remastérisée de 'Dernier domicile connu' publiée pour la première fois en 33 tours, couplée avec celle 'Un aller simple'.'Dernier domicile connu', c’est l’un des thèmes les plus iconiques du génial François de Roubaix. Un thème répétitif et obsédant, 'un peu à la Bach mais avec une rythmique pop' de l’aveu du cinéaste José Giovanni. Un thème qui intensifie l’enquête sans fin du binôme Lino Ventura-Marlène Jobert, dans un Paris hivernal et pluvieux.

  • La B.O. de Goodbye Emmanuelle est parue en octobre 1977 sous la forme d’un 33 tours de neuf titres réservé au marché asiatique (Japon et Hong Kong). Enrichi de deux titres bonus, ce LP rarissime est enfin disponible en France .
    'Quand je pense que j'ai refusé le premier, quelle inconscience !' C’est en ces termes que Serge Gainsbourg exprime, en 1977, sa joie de voir ses talents de compositeur enfin associés aux aventures d’Emmanuelle, incarnée à l’écran par la sensuelle Sylvia Kristel. Longtemps, il s’était mordu les doigts d’avoir décliné l'offre de composer la bande originale du premier volet de la saga érotique. En France, seul un 45 tours est paru Chez Philips en 1977 , regroupant la chanson 'Goodbye Emmanuelle' et l'instrumental 'Emmanuelle and the Sea'.

  • The cinema of

    Quincy Jones

    • DECCA
    • 6 Janvier 2017

    Pour la première fois, voici réunies les grandes partitions de cinéma de Quincy Jones, remasterisées en version intégrale.
    Il a fallu mener un long jeu de pistes pour retrouver et restaurer les bandes masters concernées, pour reconstituer le puzzle d'un fragment de vie entièrement voué à l'écriture pour l'image.
    "J'ai voulu écrire des musiques de films dès l'âge de quatorze ans » affirme Quincy. Ce rêve est devenu réalité dix-huit ans plus tard, en 1965, avec The Pawnbroker de Sidney Lumet".
    Le cinéma de Quincy Jones, ce sont sept années d'une grande intensité, une parenthèse enchantée (1965-1972) prolongée par The Wiz, film de sa rencontre avec Michael Jackson, et surtout La Couleur pourpre de Steven Spielberg.
    L'étape cinéma va être décisive dans la reconnaissance de son talent : jusqu'alors auréolé d'une réputation d'arrangeur virtuose, c'est Hollywood qui va installer et confirmer Quincy Jones en tant que compositeur.
    Pour Quincy Jones, écrire pour le cinéma, c'est aussi faire la synthèse de ses différentes cultures : be bop, soul, rhythm and blues, dodécaphonisme, bossa.
    Objectivement, le territoire cinématographique de Quincy Jones est bien plus vaste qu'on ne l'imagine a priori.
    A sa manière, cette luxuriante anthologie cherche à en dresser la carte.

    A l'occasion de son concert du 27 juin 2019 à Paris (AccorHotels Arena), redécouvrez ses plus grandes partitions de cinéma remasterisées dans le coffret best-seller 'The Cinema of Quincy Jones' à prix réduit. Baisse de prix définive

  • Réédition vinyle de la bande originale culte du film 'Requiem For A Dream' sorti en 2000 et réalisé par Darren Aronofsky.
    Requiem for a dream est un film total au scénario impressionnant de justesse et à la réalisation remarquable de précision et d'inventivité, mais la construction élaborée de main de maître par Darren Aronofsky (il est à la fois réalisateur et co-scénariste) repose pour beaucoup sur le mélange de rythmes électroniques et de sonorités violonesques concocté par Clint Mansell. La musique est ainsi présente tout au long des 102 minutes que dure le film. Les moments de vrai silence sont en effet extrêmement rares, voire inexistants. Car la grande force de la bande originale de 'Requiem for a dream', c'est justement d'épouser parfaitement les courbes du scénario.

empty