Au revoir l'��t��

  • Au revoir l'été

    Koji Fukada

    Accompagnée de Sakuko, sa nièce, qui prépare son entrée à l'université, Mikie est de retour dans son village natal pour mener à bien la traduction d'un roman indonésien. La langueur estivale de la campagne japonaise est l'occasion pour Mikie, de renouer avec Ukichi, un ancien amant, gérant d'un love hotel clandestin et pour Sakuko de se rapprocher du timide Takashi, réfugié de Fukushima. L'ambition studieuse de cet été cède peu à peu la place à une rocambolesque ronde affective où la délicatesse et le burlesque ne masquent jamais tout à fait la dureté du Japon contemporain.

  • L'enfant secret

    Garrel Philippe

    • Re:voir
    • 13 Novembre 2018

    Un homme et une femme aux noms bibliques (Elie et Jean-Baptiste) joués par deux acteurs bressoniens (Anne Wiazemsky et Thierry de Maublanc). Ou la rencontre de l'électrochoc et de l'overdose sous les toits de Paris. Entre eux, le secret mal gardé d'un enfant: Swan, Swan-le-cygne, signe de vie, de suivie à deux enfants d'enfants. Swan est un peu de pellicule tremblée.

  • L'Ange Dvd/Blu-Ray

    • Inconnu
    • 22 Décembre 2017

    Le premier long-métrage de Patrick Bokanowski (1977-1982), réédité et remastérisé (scan 2K) dans un combo DVD-Blu-Ray. « Maître de mon univers ? Je ne peux pas dire ça. Je me demande même si les commencements, lorsqu'on ne maîtrise pas grand-chose, ne sont pas le plus féconds, justement du fait même de ces méconnaissances techniques qui autorisent beaucoup de choses. »- Patrick Bokanowski « [?] Patrick Bokanoswki dessine et peint régulièrement les yeux fermés. Il s'agit de se laisser guider par la main, le geste, le corps et l'intuition plutôt que par la vision intellectuelle de ce qui est en train de se produire. »- Pip Chodorov « L'Ange est là est n'est pas là. [?] Il ne règne pas sur le monde dispersé dans lequel on croit parfois le percevoir. Il n'annonce rien. Il n'est sans doute le messager de personne, sinon de l'énigmatique lumière, sinon d'un feu caché. »- Gilbert Lascault, '' Métamorphoses de la lumière '', Le Monde, 08/04/1984. ___ '' L'Ange '' ; Patrick Bokanowski (1977-1982), 35mm, nouvelle version restauré (2016 ? scan 2K), coul., son. Stéréo, 70'. Bonus :Deux documentaire sur le cinéaste, par Jean-Claude Lubtchansky : '' Un créateur de l'imaginaire : Patrick Bokanowski - Hiéroglyphes '' & '' Ciné-Court '', 1975 & 1977, ©INA Une interview de Michèle Bokanowski, extraite de '' Court-circuit n°180 '' et réalisé par Lorenzo Recio pour ©ARTE France ? MK2TV (2004) Le livret comprend un texte introductif à '' L'Ange '' par Jayne Pilling, un entretien du cinéaste avec Dominique Païni, ainsi qu'une interview mené par Scott MacDonald. Vous y trouverez également des reproductions de nombreux documents préparatoires à l?½uvre (croquis, maquettes, etc.)

  • Figures de proue du cine´ma expe´rimental, initiatrices du «?cine´ma corporel?» et protagonistes des environnements de projection, instigatrices d'approches novatrices de la photographie et pionnie`res du croisement des me´dia, Maria Klonaris et Katerina Thomadaki de´montrent par la rigueur de leur engagement personnel, comme par leur de´marche qui se de´veloppe en longs cycles, la ne´cessite´ de repenser la cre´ation contemporaine a` la lumie`re des nouveaux outils technologiques, mais aussi a` celle des pre´occupations scientifiques, sociales et philosophiques actuelles. - Christian Gattinoni

    Contient 4 courts métrages :
    - «Requiem pour le XXe siècle» (1994, 14')
    - «Personal Statement» (1994, 8')
    - «Pulsar» (2001, 14')
    - «Quasar» (2003, 32')

  • L'affaire Dubuffet

    • Re:voir
    • 30 Septembre 2010

    L'AFFAIRE DUBUFFET raconte le combat acharné d'un critique d'art, RENÉ DEROUDILLE, pour que le musée des Beaux-Arts de Lyon achète un tableau de JEAN DUBUFFET en 1956, époque où aucun musée français n'a encore osé franchir ce pas. L'histoire, riche en rebondissements, est racontée à travers la passionnante correspondance croisée entre René Deroudille, Jean Dubuffet et Philippe Dereux, à cette époque, l'intermédiaire entre le critique d'art et l'artiste. Si le tableau de Dubuffet, le "Paysage Blond", est au centre de toute l'affaire, il partage bien le rôle du héros avec les trois autres protagonistes.

  • La Trilogie De L'Ange

    • Inconnu
    • 26 Août 2013

    « Un jeune espagnol hors de tout système, de tout groupuscule, de toute influence, impres- sionne en 16mm (puisque le cinéma pour lui ne saurait être une profession) de déchirants et calmes délires où se lit, mieux qu?en des réquis- itoires, l?état d?esprit d?une génération pour qui la poésie est aujourd?hui le seul refuge et le seul combat praticable... »-Jean-André Fieschi, Cahiers du Cinéma, 1964 EL CRIMEN DE LA PIRINDOLA (1965, 16mm, 18?)LA IMITACION DEL ANGEL (1966, 16mm, 21?)JOUET CRIMINEL (1969, 16mm, 37?)

  • Film rigoureux et mathématique, L'Authentique Procès, dans l'ombre noire et blanche de la pellicule, néglige tous les effets spectaculaires. Avec cette austère désarticulation du langage cinématographique, Hanoun peut cependant évoquer avec une puissance peu commune l'horreur nazie. L'imagination, la parole suppléent aux références visibles. Les camps de la mort prennent corps dans notre mémoire ré-activée, tandis que le bourreau, croqué avec une précision d'entomologiste, quitte le contexte hitlérien pour éveiller le monstre tapi en chacun de nous. - Télérama

empty