• La B.O. de Goodbye Emmanuelle est parue en octobre 1977 sous la forme d’un 33 tours de neuf titres réservé au marché asiatique (Japon et Hong Kong). Enrichi de deux titres bonus, ce LP rarissime est enfin disponible en France .
    'Quand je pense que j'ai refusé le premier, quelle inconscience !' C’est en ces termes que Serge Gainsbourg exprime, en 1977, sa joie de voir ses talents de compositeur enfin associés aux aventures d’Emmanuelle, incarnée à l’écran par la sensuelle Sylvia Kristel. Longtemps, il s’était mordu les doigts d’avoir décliné l'offre de composer la bande originale du premier volet de la saga érotique. En France, seul un 45 tours est paru Chez Philips en 1977 , regroupant la chanson 'Goodbye Emmanuelle' et l'instrumental 'Emmanuelle and the Sea'.

  • Une publication exceptionnelle dans Écoutez le cinéma ! Le Cinéma de Serge Gainsbourg version 2015, revue et augmentée coffret capbox 5CD / 6h de musique.


    Publication phare de la collection Ecoutez le cinéma ! à l'automne 2001, le long-box Le Cinéma de Serge Gainsbourg trouve une nouvelle jeunesse à travers le présent coffret, déclinaison revue, augmentée et enrichie via deux CD additionnels.
    Plus complet, plus précis, il offre un panorama élargi, renouvelé des rapports entre Gainsbourg et l'écriture pour le cinéma.
    Intégrant notamment des extraits des bandes masters exhumées dans l'intervalle : Manon 70, Le Jardinier d'Argenteuil, Le Pacha, L'Une et l'autre, La Horse, Slogan et même Equateur et Mode en France, spécialement remixées pour l'occasion.

    Entre deux standards objectifs, disons L'Eau à la bouche et Requiem pour un con, c'est aussi l'occasion de redécouvrir La Fille qui fait tchic-ti-tchic, joyau pop interprété par Michèle Mercier.
    Sans oublier, pour injecter du présent, les relectures de La Horse par Marathon Men's et des Chemins de Katmandou par Fred Pallem, bande très originale à redécouvrir, Himalaya méconnu de la période Jean-Claude Vannier.

    Livret 44 pages, texte et interviews avec Jane Birkin, Bertrand Blier, Georges Lautner et Pierre Granier-Deferre

  • Anna (bof)

    Serge Gainsbourg

    "Anna, c'est un trait d'union entre nouvelle vague et pop art"- Voilà comment le cinéaste PIERRE KORALNIK définit cet OVNI télévisuel surgi au coeur de l'hiver 1967 : une comédie musicale aux couleurs vives et chansons acidulées, scellant la rencontre tripartite entre ANNA KARINA, JEAN-CLAUDE BRIALY et SERGE GAINSBOURG, à la fois acteur, chanteur, compositeur et parolier. Anna, c'est le télescopage insolite entre un sujet intemporel (la recherche de l'idéal amoureux) et un certain air du temps, l'influence de la pop anglaise, des invités de prestige (MARIANNE FAITHFULL, EDDY MITCHELL) et le lyrisme si personnel de Gainsbourg, l'Everest de son inspiration. Longtemps invisible, voici enfin Anna édité dans sa pleine dimension, visuelle et musicale : le film en version restauré et la bande originale intégrale, nourrie de titres instrumentaux inédits, miraculeusement exhumés des archives Gainsbourg chez Universal Music. Plus qu'un classique à redécouvrir, Anna, c'est d'abord un prodigieux hymne à la modernité. 8 titres inédits composée par Serge Gainsbourg, au sommet de son art en 1966. 4 titres rares : Hier ou demain (par Marianne Faithfull), Base-ball (par Eddy Mitchell), Jerks en cavalerie (instrumentale), Anna (instrumentale)

  • Réédition à l'identique de la célèbre comédie musicale Anna mise en musique par Serge Gainsbourg, réalisée par Pierre Koralnik avec Anna Karina, Jean-Claude Brialy et Serge Gainsbourg dans les rôles principaux.

empty