Court

  • Pour célébrer ses 20 ans, Les Films du Préau a sélectionné le meilleur de ses courts métrages à destination des tout-petits. Des histoires touchantes et singulières provenant du monde entier et aux techniques d'animation variées.

  • Contient 4 courts métrages :
    - Le renard et la baleine :
    Un renard curieux part à la recherche d'une baleine insaisissable. Une histoire de nostalgie et de découverte.
    - Jonas et la mer :
    Jonas a toujours rêvé de vivre dans la mer, comme un poisson dans l'eau... Mais ce n'est pas possible... n'est-ce pas ?
    - Home Sweet Home :
    C'est l'histoire d'une maison qui s'échappe de ses fondations enracinées en banlieue, pour se lancer dans un voyage épique.
    - Le rêve de Sam :
    Sam est une petite souris, qui, par un beau matin de printemps, décide de réaliser son rêve : voler avec les hirondelles.

  • L'intégrale des courts métrages de Buster Keaton entre 1917 et 1923.

  • Le corps d'un ouvrier du traitement des eaux de la ville est retrouvé dans une bouche d'égout à Bombay. Narayan Kamble, chanteur folk contestataire, est alors arrêté en plein concert, accusé d'avoir incité l'homme au suicide par l'une de ses chansons politiques et incendiaires. Un procès se met en place et s'enlise, de plus en plus labyrinthique et absurde. La cour de justice devient la caisse de résonance des tiraillements et des archaïsmes de l'Inde contemporaine.

  • Folimage, c'est un studio magique où les films d'animation se fabriquent depuis plus de trente-cinq ans dans la tradition du cousu main... Nous aimons vous les montrer, au cinéma ou en DVD, pour vous faire partager nos coups de coeur. Après Folimômes 1 et Folimômes 2, nous avons réussi à dénicher 10 histoires plus originales les unes que les autres. Embarquez pour un nouveau voyage, drôle et poétique, au pays de l'animation ! Parmi les réalisateurs, 4 ont connu l'honneur d'une nomination aux Oscars !

  • Découvrez le travail de Jean-Gabriel Périot à travers l'intégrale de ses courts métrages. Cinéaste engagé politiquement, Jean-Gabriel Périot a réalisé une trentaine de courts métrages (montage d'archives, fictions, animation, ...) en développant un style très personnel quelle que soit la forme choisie. Au fil de son cinéma, il questionne l'Histoire, la politique, la violence, l'humain.

  • 10 courts métrages d'animation pour les mouflets. Pour vous les petits, Folimage a sélectionné 10 jolies histoires, de provenances et de factures variées, qui font sourire, déambuler, frissonner et s'émerveiller !

  • Un coffret réunissant une sélection de courts métrages entièrement restaurés parmi les meilleurs de Charles Chaplin.

  • Le 1er juin 1907 à 17 heures, Adelaïde et Jonathan Akenbury entreprennent un voyage de noces qui les voit quitter New York à bord d'un canot baptisé "Love and Courage" pour... une traversée de l'Atlantique à la rame. Ce que Gérard d'Aboville réussira - bien plus tard ! - en soixante-treize jours, Adelaïde et Jonathan mettent, eux, cinquante ans à l'accomplir. C'est la magnifique trame d'un film animé intitulé La Traversée de l'Atlantique à la rame, Palme d'Or du court métrage au Festival de Cannes (et César du meilleur film d'animation) en 1979, l'une des huit courtes merveilles réalisées en une quinzaine d'années par le cinéaste et écrivain Jean-François Laguionie avant de "passer au long métrage" avec le mythique Gwen et le livre des sables (1984).

    Présentant ces huit films, depuis l'initial La Demoiselle et le Violoncelliste (Grand Prix au Festival d'Annecy en 1964) jusqu'à cette onirique Traversée., en passant par le seul film en prises de vues réelles de l'auteur, Plage privée, ou le remarquable Une bombe par hasard, ce coffret permet la découverte d'une ouvre majeure et d'un univers infiniment personnel.

  • Des réalisateurs israéliens et palestiniens se sont lancés dans une aventure créative pour réaliser des courts métrages, de fiction ou de documentaire, inspirés par les thèmes café, eau et sport. Réalisés en équipes mixtes, les films transcendent les clichés et donnent un point de vue personnel et courageux sur la réalité.

  • Varda tous courts

    Agnès Varda

    16 courts métrages d'Agnès Varda réunis pour la première fois sur un double DVD co-édité avec le Scérén-CNDP.

  • Après avoir tenté sa chance à New York, Susan Applegate souhaite rentrer chez elle dans l'Iowa. Afin de bénéficier d'un billet de train à prix réduit, elle se fait passer pour une adolescente. Traquée par les contrôleurs, elle trouve refuge auprès du major Philip Kirby, qui, persuadé qu'elle est mineure, décide de lui venir en aide.

  • Une expression qualifie joliment le studio Folimage : aventure collective par excellence. Les vertus de partage s'y déclinent depuis toujours au gré des hasards et des nécessités, elles sont devenues valeurs fondatrices. Partage du travail, des responsabilités, de la création... L'idée de faire des films ensemble y est vivace. Les fidélités, éprouvées. Un duo résume cette osmose créative : celui que forment Alain et Jean-Loup. Depuis leur rencontre au studio, il y a une quinzaine d'années, ils n'ont cessé de travailler à quatre mains, soudés par un pacte fraternel et fécond. Bien malin celui qui peut dire qui des deux tient la barre. Ils font ensemble. Naturellement. Comme s'ils partageaient secrètement un don commun. Les deux compères semblent avoir trouvé un principe artistique fusionnel autour duquel ils évoluent infatigablement. Exigeants et intraitables, doués d'un sens inné du cadre, de la construction et de l'épure dramaturgique, ils construisent une oeuvre graphique singulière, inqualifiable, magnifique, entraînant dans leur sillage des équipes enthousiastes. En route vers un premier long métrage, le moment est venu de contempler avec respect le chemin parcouru et deviner avec gourmandise celui qui se profile.

  • 9 courts métrages, 7 nationalités pour une compilation de films d'auteurs, dans la lignée de la mythique Résidence Folimage. Un voyage magnifique à travers différentes techniques d'animation et des univers artistiques innovants.

  • C'est un nouveau panorama rétrospectif très diversifié auquel vous invite ce nouveau DVD de Jan Švankmajer. Aux côtés de plusieurs classiques, tel La nourriture, ou d'oeuvres plus anciennes comme Un jeu de pierres, on découvre avec 3 films que le réalisateur a aussi travaillé pour MTV. Pour ceux qui douteraient encore du talent du réalisateur dans le domaine de l'humour, Meat love, en particulier, produit justement par la chaîne musicale, promet un grand éclat de rire. Ces diverses facettes de l'oeuvre de Švankmajer incluent également son travail politique, preuve que le plus grand cinéaste d'animation tchèque contemporain est un touche-à-tout de génie.

  • Une sélection incroyable de courts métrages de la 8éme édition du Festival de Cinéma Européen des Arcs.

  • Les Croix de bois (1931) :
    La mobilisation de 1914, le départ des troupes. L'étudiant Demachy s'engage. Les rudes réalités de la vie guerrière remplacent bien vite les illusions du jeune homme. C'est l'angoissante veillée dans une tranchée que l'on sait minée par les Allemands, la relève et la mort des remplaçants, le repos suivi de la grande offensive, véritable hécatombe.

    1914-1918, 4 courts métrages muets :
    Retrouvez 4 courts métrages rares de la Grande Guerre en versions restaurées.

  • Harold Lloyd, le génie du burlesque américain dans un coffret collector réunissant 14 longs métrages et 13 courts métrages.

  • Jan Švankmajer est l'un des cinéastes d'animation tchèques les plus importants de sa génération. La vision novatrice de cet artiste aux multiples talents, membre du groupe surréaliste de Prague, repousse les limites de notre imagination. Avec un formidable brio technique, il nous soumet une perception inédite du monde qui provoque chez le spectateur une jubilation sans égale. En image par image ou en prises de vues réelles, ces six courts métrages nous font pénétrer un univers unique et profondément personnel où la comédie se mêle à l'onirisme et au fantastique...

  • L'intégrale d'un cinéaste suédois inclassable et novateur, avec plusieurs bonus exclusifs

  • Contient :

    - Marie ou le retour :
    Joseph est parti à la guerre, il est officier de marine. Marie et son fils l'attendent dans une villa au bord de la mer. Un jardinier subvient à leurs besoins. Au fil des jours, sur ce petit théâtre de l'attente, chacun procède aux rites de la patience. Le retour, c'est le retour du père et le retour au père. Le fils rejoint le père. Il en a les yeux brûlés.

    - Henri Alekan, des lumières et des hommes :
    Tourné en avril 1984 à Boulogne, cet entretien saisit Henri Alekan, chef-opérateur mythique de la "Qualité française", au moment de son come-back dans le cinéma d'auteur (Robbe-Grillet, Ruiz, Wenders, Straub et Huillet, Gitaï) et de la parution de son livre somme : Des Lumières et des Ombres, véritable traité philosophique de l'éclairagisme. Rencontre avec un homme au sommet de son art.

    - Ave Maria :
    Une mèche soufflée, une pierre d'angle rejetée, des pains multipliés, du blé fauché et la faucheuse qui nous regarde. Quelques versets bibliques illustrés par des plans volés dans la campagne durant l'été.

    - Modèle depuis toujours :
    Un modèle professionnel témoigne à partir de deux séances de pose, l'une collective, l'autre individuelle : Claire-Marie Magen dit ce qu'elle vit, craint, espère, ce qu'elle souhaite donner lorsqu'elle s'offre nue au regard de l'artiste. Claire-Marie Magen est filmée par Laurent Roth pour la première fois à la caméra : à l'Académie de la Grande Chaumière à Paris 6ème , et en privé et en plein air avec le peintre Michel Lascault à Mons-en-Montois (Seine-et-Marne).

    - Ranger les Photos :
    "Avril 1998. Dominique Cabrera emménage la nouvelle maison qu’elle vient d'acheter à Montreuil. Je lui rends visite avec ma nouvelle caméra. Nous décidons après un bon repas de faire un film tous les deux. Nous nous fixons une règle : douze plans-séquence, en tourné-monté, avec fondu à l'ouverture et à la fermeture. Pas de montage donc , le film montré est le rush tourné ce jour-là. Le sujet sera le rapport qu'entretient Dominique aux photos de famille, au cinéma, aux traces du bonheur. J'ai tourné ce film, je l'ai oublié, je le retrouve onze ans plus tard..."

    - Une maison de famille. J'ai quitté l'Aquitaine :
    Le narrateur, interné dans un asile, tente de trouver la guérison en convoquant l'ensemble des membres de sa famille pour un test collectif : il s'agit, à l'aide d'une boîte de jeu de construction et de bobines de films de famille, d'essayer de restituer le plus exactement possible le bonheur tel qu'il était dans la maison de famille du Cap-Ferret, disparue il y a maintenant vingt-cinq ans. Mais rien ne va se passer comme prévu et tout se termine en chanson...

    - La Chose :
    "Je suis un enfant de survivant. Dans ce texte, ni l'Holocauste ni la Shoah ne sont nommés. Je fais comme si la Chose n'avait pas eu lieu. Mais ça ne trompe personne. Il y a deux voix en moi : la voix de l'enfance intacte, qui ne veut rien savoir , et celle de la conscience déchirée devant le défaut supplicié du père. Entre ces deux voix, quelle voie pour devenir un sujet ? C'est en rencontrant beaucoup d'autres enfants de survivants que j'ai écrit ce texte. Ce monologue à deux voix est plein de leurs voix singulières : grâce à eux, j'ai pu cesser d'être une exception. La Chose esquisse cette fragile invention du bonheur : ou le vivre ne soit plus hanté par le survivre." - Ecoute Israël :
    En un plan séquence, à deux caméras, le poème de Laurent Roth lu par Mathieu Amalric au Théâtre du Rond-Point : la poésie, terre commune, terre d'accueil pour un possible dialogue israélo-palestinien.

    - La Joie :
    Argument de la pièce : "Dans un avion entre Paris et Tel-Aviv. LUI accompagné par ELLE, transporte la dépouille de son père rescapé de la Shoah, en Israël." Film de théâtre : Mathieu Amalric et Mireille Perrier lisent le texte de La Joie de Laurent Roth au Théâtre du Rond-Point, dans un filmage somnambule et halluciné, où s'invitent comme autant de flashes et de blessures les images d'un voyage en Israël durant la première Intifada...

    - Le Pays fantôme :
    Bobine trouvée sur eBay : un soldat filme de sa fenêtre la cour de sa caserne. Nous sommes dans les années soixante-dix et j'essaie d'imaginer ce qu'il peut bien avoir en tête.

empty