Bouquins

  • C'est l'histoire d'une fratrie, issue d'une famille pour le moins originale, qui, au début du XXe siècle, a semé le désordre et la folie dans une Amérique bien-pensante et dont les membres sont les plus grands comédiens du cinéma burlesque parlant : Chico (Leonard), l'aîné, reconnaissable à sa technique du « doigt revolver », Harpo (Adolph), muet comme Harpocrate, le dieu grec du silence, et toujours vêtu d'un manteau bourré d'ustensiles de cuisine, Groucho (Julius), le plus célèbre, obsédé sexuel et textuel (autobiographie, correspondance, etc.), Gummo (Milton), imprésario de ses frères, et Zeppo (Herbert), qui était « comme tout le monde ».
    Dans cet ouvrage, Chantal Knecht, qui a consacré aux Marx une grande partie de son existence, s'attache à relater leur fabuleuse vie artistique. On y trouvera tous les éléments biographiques expliquant la genèse de leur carrière fulgurante après leur triomphe sur la scène à Broadway en 1924 et des révélations désopilantes, tant sur leur vie personnelle que sur les coulisses d'Hollywood, où ils étaient aussi bien admirés par Charlie Chaplin ou Bob Hope que célébrés par l'intelligentsia, Fitzgerald ou Gershwin.
    Enfin, cet ensemble naturellement hilarant fait une large part à la façon dont les Marx ont su exploiter leurs nombreux talents à la radio puis à la télévision, et surtout au cinéma à travers leurs treize films, avec une mention spéciale pour La Soupe au canard où l'on voit Margaret Dumont accueillir Groucho « à bras ouverts » et celui-ci lui répondre : « À quelle heure fermez-vous ? »

  • Ce troisième volume du dictionnaire du cinéma, consacré aux films, rassemble en plus de mille sept cents pages ce que le septième art compte de meilleur, de plus durable et de plus représentatif : classiques du cinéma admirés et révérés depuis longtemps, mais aussi films moins connus, plus cachés, l'histoire du cinéma étant encore riche de nombreux chefs-d'oeuvre insuffisamment célébrés.
    Quelque trois mille films de toutes langues et de toutes nationalités se trouvent analysés, appréciés ou simplement évoqués.
    Chaque notice comprend un générique complet, un résumé détaillé, une appréciation critique et, le cas échéant, une note bibliographique.

  • La cinquième et dernière édition du Guide des films en trois volumes datait de 2005. Un Nouveau guide des films devenait nécessaire. Il traite de quelque 2 500 films :
    - les principaux films sortis entre l'année 2005 et l'année 2009, qui a vu triompher Le Concert, de Radu Mihaileanu, - des films anciens redécouverts à la faveur de leur passage sur les chaînes de télévision ou des rétrospectives des cinémathèques, - des films méconnus à l'époque de leur sortie et qui entament une nouvelle carrière.
    Chaque notice contient un générique détaillé, un résumé du scénario et un jugement critique. Un index général à la fin du volume recense tous les films référencés dans les trois volumes du Guide des films et le Nouveau guide des films. Ainsi dispose-t-on d'un répertoire de tout ce qui a compté depuis l'invention du cinéma.

  • depuis sa première édition, en 1990, le guide des films de jean tulard s'est imposé comme un ouvrage de référence.
    il a été actualisé à chaque réimpression : les deux volumes de l'édition d'origine sont ainsi devenus trois, totalisant plus de 15 000 références et couvrant toute l'histoire du cinéma depuis les frères lumière. cette nouvelle version ajoute à la précédente quelque 1300 notices nouvelles, parmi lesquelles uzak, saraband, 2046, kill bill 1 et 2 ou un long dimanche de fiançailles. chaque notice contient un générique détaillé, un résumé du scénario et un jugement critique.
    pour cette nouvelle mise à jour, jean tulard, membre de l'institut, professeur honoraire à la sorbonne, s'est entouré une fois encore des meilleurs spécialistes du genre pour offrir un guide à l'amateur, un instrument de travail au cinéphile, bref un ouvrage indispensable à tous ceux qui s'intéressent au septième art.

empty