Collectif

  • Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.

    Ce sont les intemporels de comédies musicales américaines que l'on retrouve au fil des pages : « Singin'in in the rain » ; Le Magicien d'Oz ; « An American in Paris » ; « West Side Story » ; « Mary Poppins » mais aussi « My Fair Lady ». Une sélection des plus belles comédies illustrées avec humour par Kiko.

  • Le livre - Abécédaire Ingmar Bergman de A à Ö propose 145 clés d´entrée dans la vie et l´oeuvre du cinéaste, relatant moult anecdotes et faits méconnus. Un ouvrage pratique et de référence sur l´auteur du Septième Sceau, Persona et Fanny et Alexandre.

  • En 1984, surgissait des flammes une créature de chair et de métal qui allait changer à tout jamais le visage du cinéma. À l'occasion de ce 30e numéro, Rockyrama plonge dans les rouages de la machine Terminator de James Cameron. Retour sur les origines du film, de la conception du personnage à la production, en compagnie de Mark Goldblatt, superstar des bancs de montage. Entre les pages de ce numéro, redécouvrez également les coulisses Basic Instinct à travers un dossier spécial réunissant des interviews exclusives de Michael Douglas, Sharon Stone et Paul Verhoeven !

  • Les huit contributeurs de ce volume rendent compte de la richesse et de la profondeur du cinéma du maestro de l'épouvante. Bianca Concolino insiste sur les liens qu'entretient Argento avec certains écrits ; Alice Laguarda s'attarde sur les spécificités du giallo au sein de sa production ; Cécile Carayol se penche sur l'intense matière musicale de ses films ; Frédéric Astruc met en exergue les rapports qu'Argento entretient avec Freud ;
    Nathan Réra relève les nombreuses connexions artistiques établies par le maestro dans ses oeuvres ; Denis Mellier dresse le bilan de la dernière période de création d'Argento ;
    Jean-Michel Durafour enquête sur la présence des insectes dans ses films ; quant à Guy Astic, il s'attache à la dimension fantomale de son cinéma. Le tout est richement illustré.

  • Revue mensuelle de cinéma.

  • Dune, voyage galactique

    Collectif

    Alors que la nouvelle adaptation de Dune s'apprête à sortir sur les écrans, Rockyrama vous embarque pour un voyage vers la planète Arrakis, à la découverte d'un monument de la science-fiction. Entre les pages de ce livre singulier, véritable objet graphique, découvrez le travail d'Alex Jay Brady, dont les illustrations donnent vie à l'univers d'Herbert et replongez dans l'héritage immense de Dune. Retour sur l'oeuvre-monde de Frank Herbert avec le livre Dune, voyage galactique. Bienvenue à bord.

  • Au menu, plus de 50 films cultes déjà rembobinés et des interviews inédites... Remplissez votre carte de membre, Rockyrama vous invite à flâner entre les rayons de son vidéo-club imaginaire. Bienvenue chez Video Pizza !
    Ce hors-série Video Pizza rend hommage à nos films cultes, à la culture des vidéoclubs et à l'art des samedis soirs réussis en compagnie d'une VHS et d'une pizza extra-large.
    Au menu, plus de cinquante films cultes, de Shining à Videodrome, de Clerks à Big en passant par Blue Velvet et Gremlins !
    Découvrez des interviews exclusives de Daniel Waters, John Carpenter, Michael Lehman, mais aussi de Tony Lasagna et Daniel Lo, célèbres fondateurs du vidéo-club Video Pizza !

  • Il y en a qui ont fait du théâtre en attendant de pouvoir faire du cinéma. D'autres qui ont été influencés par la scène et en ont témoigné dans leurs films. D'autres encore qui se sont fait connaître par le cinéma et ont attendu longtemps avant de tenter l'expérience théâtrale. Quel que soit leur parcours, ces artistes expriment le lien profond, parfois problématique ou paradoxal qui unit cinéma et théâtre. On dit qu'au cinéma, c'est la mise en scène qui est première, alors que sur les planches, ce sont le texte et les acteurs qui règnent ; parfois, ce n'est pas si simple. Une dizaine de créateurs et créatrices de premier plan, forts de leur expérience, s'expriment ici sur les deux domaines. Deux passions qui n'en font qu'une : mettre en scène.

  • Rockyrama revient avec un nouveau numéro de Video Pizza consacré à l'un des films les plus cultes de John Carpenter ! Véritable course contre la montre dans un New York dystopique, New York 1997 met en scène un outlow inégalable, anti-héros américain et cow-boy solitaire : l'inoubliable Snake Plissken campé par Kurt Russell. De son poster à sa bande originale, de ses effets spéciaux à sa suite, Video Pizza vous entraîne dans les coulisses de New York 1997.

  • Revue positif N.722 Nouv.

    Revue mensuelle de cinéma.

  • A l'occasion de son 28ème numéro, Rockyrama rend hommage à un clan dont le nom illustre a marqué à tout jamais l'histoire du 7ème art : les Coppola. Dans l'ombre du patriarche et monstre sacré qu'est Francis Ford Coppola a germé une génération de cinéastes prodiges et d'artistes touche-à-tout. Portraits croisés d'une famille qui ne ressemble à aucune autre et retour sur une dynastie de cinéma.

  • Blink blank N.3 ; la revue du film d'animation Nouv.

  • Le QUATRIEME VOLUME du bouquin le plus explosif sur le cinoche français ! Une nouvelle éclaboussure de 75 films français rares ou méconnus, de tous genres et de toutes époques et des dizaines d'illustrations ! Et là, certains se disent Non, mais attends... des bouquins sur le cinéma français, y'en a PLEIN. NON. Y'en a pas plein. Le reste, c'est toujours la même merde ! Les mêmes clichés ! Les mêmes films ! Ahahahah.
    Vous SAVEZ PERTINEMMENT que c'est VRAI. Ici, et pour la 4ème fois, on va creuser. On va défricher. On va exhumer. Et ça va être ENORME !

  • Le carnet est un basique toujours classique.
    Ce compagnon de route fiable, idéal pour écrire ses pensées et prendre des notes, est constitué d'une couverture cartonnée aux coins arrondis, de papier sans acide, d'un marque-page, d'un élastique de fermeture et d'une pochette intérieure à soufflet contenant l'histoire du Moleskine.

  • Revue mensuelle de cinéma.

  • Cet ouvrage de référence, qui accompagne la rétrospective se déroulant conjointement à La Cinémathèque française et à la Maison de la culture du Japon dans le cadre de « Japonismes 2018 », retrace cent ans de cinéma japonais, des premiers films muets à aujourd'hui, en passant par son âge d'or. Il est est préfacé par Hirokazu Kore-eda, lauréat de la Palme d'or du Festival de Cannes 2018 avec Une affaire de famille.

  • 160 pages abondamment illustrées pour rendre compte tous les 6 mois de l'animation mondiale dans toute sa diversité et créativité.

    Une revue de référence, écrite par des spécialistes et par les artistes eux-mêmes.
    Une coédition la NEF Animation, WARM et la Cinémathèque québécoise.

  • En équilibre précaire entre des années 1950 guindées et des années 1970 en roue libre, les années 1960 ont représenté une décennie de transition pour l'industrie du cinéma. Alors que fusionnent l'art, la consommation de masse et la culture pop, le cinéma est emporté dans une spirale d'énergie psychédélique. Ce guide pratique rassemble les meilleurs films de cette époque et raconte la fabrication et la réalisation de tours de force cinématographiques comme Le Guépard, Les Oiseaux, Belle de Jour, Pour une poignée de dollars ou Docteur Jivago.

    Le public est de plus en plus captivé par le petit écran et, après l'abolition du Code de «bonne conduite» auquel étaient jusqu'alors soumis les studios, les réalisateurs se saisissent de leur liberté nouvelle pour explorer les possibilités du cinéma en tant que forme artistique. Comme souvent, ce sont les Européens qui ouvrent la voie, en France avec la Nouvelle Vague de Godard et Truffaut, en Italie avec des films aussi novateurs que le 8 1/2 de Fellini et L'Éclipse d'Antonioni.

    Au milieu des années 1960, les États-Unis commencent à leur tour à débrider leur créativité, en particulier dans les films de jeunes réalisateurs underground comme Russ Meyer, John Frankenheimer ou Sam Peckinpah. Dans un autre registre, Mary Poppins et La Mélodie du bonheur viennent clore la glorieuse époque des comédies musicales en grande pompe, tandis qu'un autre genre, le western spaghetti, occupe le devant de la scène. Bond - James Bond - apparaît sur le grand écran et Kubrick redéfinit le film de science-fiction avec 2001 : L'Odyssée de l'espace.

    Même si le terme « féministe » n'a pas été employé à ce moment-là, les années 1960 ont aussi connu des avancées majeures dans la caractérisation des personnages féminins. De Jane Fonda dans Barbarella à la Holly Golightly de Diamants sur canapé, en passant par la Bonnie Parker de Bonnie et Clyde, c'est au cours de cette décennie que les femmes ont abandonné le statut de potiches pour embrasser des rôles complexes et des personnages forts au cinéma.

  • F. R. I. E. N. D. S fête son grand retour avec Mana Books ! Durant 10 saisons, la série culte Friends a suivi les vies entrecroisées de six amis vivant à Manhattan entre les années 1990 et 2000. A présent, les fans de la première heure comme les plus récents peuvent afficher leur amour pour la sitcom grâce à ce luxueux carnet relié. Arborant le logo du Central Perk, il comprend 192 pages lignées, un marque-page en tissu, un élastique de maintien ainsi qu'une pochette pour ranger souvenirs et secrets.

  • Entre les pages de ce 27e numéro, Rockyramase penche sur le parcours hors du commun du réalisateur acclamé d'Interstellar, d'Inception ou encore de la saga The Dark Knight : Christopher Nolan... Après avoir fait montre de sa maîtrise de la tension dans son premier film historique, Dunkerque, après la spectaculaire odyssée intergalactique d'Interstellar, Nolan revient sur le devant de la scène avec son nouveau long métrage, Tenet, un film-palindrome qui défiera une fois encore les règles du temps...
    Entre chaos et harmonie, retour sur l'oeuvre étourdissante de Christopher Nolan.

empty