Abbas Kiarostami

  • Avec ce presque millier de "réduits de parole", le lecteur découvrira la matière discrète dont se nourrit l'ouvre du cinéaste, photographe, peintre et poète Abbas Kiarostami.
    Le présent ouvrage rassemble la totalité des poèmes publiés à ce jour en Iran par Abbas Kiarostami. Toute son ouvre est tendue vers le retrait et l'épure : soustraire pour mieux montrer, s'abstraire de la narration pour inventer des formes d'écriture en résonance plus grande avec la nature qu'il associe au sacré, en droite ligne des poètes et des peintres persans, mais aussi des expressions poétiques traditionnelles de la Chine et du Japon.
    Abbas Kiarostami est né à Téhéran en 1940. Surtout connu en Europe comme réalisateur, scénariste et producteur de cinéma, il a signé plus de 40 films, parmi lesquels : La trilogie de Koker (Où est la maison de mon ami ? (1987), Et la vie continue (1991), Au travers des oliviers (1994) ), Close-up (1990), Le goût de la cerise (1997 - Palme d'or du Festival de Cannes), Le vent nous emportera (1999 - prix de la Mostra de Venise), Ten (2002), Five (2005), etc.. C'est aussi un photographe reconnu, dont les ouvres sont exposées dans le monde entier.
    Consultez la page dédiée à l'auteur sur le site de la collection P0&PSY en suivant ce lien.

  • Quelques personnes arrivent de téhéran pour un court séjour à siah dareh, un village du kurdistan iranien.

    Les habitants ignorent la raison de leur venue.
    Les étrangers flânent surtout dans l'ancien cimetière et font croire aux villageois qu'ils sont à la recherche d'un trésor.
    Ils finissent par quitter le village sans pour autant donner l'impression d'avoir trouvé ce qu'ils cherchaient.

  • Avec le vent

    Abbas Kiarostami

    Ce sont des poèmes à la manière de haïkus, des moments de grâce, ou de lucidité, des gestes légers, à peine esquissés, des effleurements, de ces instants où les perceptions et la pensée se mêlent indissolublement, et avec elles les émotions, les sentiments, dans un surcroît de présence. Ils sont fugaces, ils sont subtils. Formellement, ils pèsent peu. Mais ce peu de poids n'est pas un peu d'être.

  • Le livre ABBAS KIAROSTAMI réunit pour la 1ère fois une série d´entretiens et conversations avec le cinéaste, conduite par le critique de cinéma Godfrey Cheshire. Réalisé dans les années 90, le film couvre toute sa carrière de ses oeuvres de jeunesse, invisibles avant leurs restaurations récentes, ainsi que tous les chefs-d´oeuvre tels que le Trilogie de Koker (Où est la maison de mon ami ? Et la vie continue et Au travers des oliviers), Close-Up, Le Goût de la cerise ou encore Le vent nous emportera. Le livre revient film après film sur l´oeuvre de ce grand réalisateur, le tout agrémenté de photos rares et inédites, pour être in fine une leçon de cinéma à part entière !

  • Où la poésie de Saadi se transforme en poèmes de Kiarostami.
    Kiarostami a puisé dans l'oeuvre poétique de Saadi, figure majeure du panthéon poétique iranien, quelques vers qui, isolés et remaniés typographiquement, deviennent des poèmes brefs à sa manière. L'humour narquois, les jeux verbaux, le travail rythmique, sont partout présents. Le geste poétique de Kiarostami est à la fois anthologique et typographique. A travers ce recueil apparai^t un sujet poétique tout a` la fois enclin au concret, moraliste au vrai sens du terme, amoureux et anticlérical.

empty