NOS NOUVEAUTÉS LIVRES (10/07/2021)

  • Dans la chaleur exaltante de l'été 1977, la jeune Calista quitte sa Grèce natale pour découvrir le monde. Sac au dos, elle traverse les États-Unis et se retrouve à Los Angeles, où elle fait une rencontre qui bouleversera sa vie : par le plus grand des hasards, la voici à la table du célèbre cinéaste hollywoodien Billy Wilder, dont elle ne connaît absolument rien. Quelques mois plus tard, sur une île grecque transformée en plateau de cinéma, elle retrouve le réalisateur et devient son interprète le temps d'un fol été, sur le tournage de son avant-dernier film, Fedora. Tandis que la jeune femme s'enivre de cette nouvelle aventure dans les coulisses du septième art, Billy Wilder vit ce tournage comme son chant du cygne. Conscient que sa gloire commence à se faner, rejeté par les studios américains et réalisant un film auquel peu de personnes croient vraiment, il entraîne Calista sur la piste de son passé, au coeur de ses souvenirs familiaux les plus sombres.
    Roman de formation touchant et portrait intime d'une des figures les plus emblématiques du cinéma, Billy Wilder et moi reconstitue avec une fascinante précision l'atmosphère d'une époque. Jonathan Coe raconte avec tendresse, humour et nostalgie les dernières années de carrière d'une icône, et nous offre une histoire irrésistible sur le temps qui passe, la célébrité, la famille et le poids du passé.

  • Dans la joie du voyage, le plaisir du flash-back et des remontées en surface, Yann Dedet, monteur, revient ici sur cinquante ans de carrière et une bonne centaine de films. Avec un sens unique du détail, mais attentif aux grandes lignes, il se rappelle ses collaborations au long cours avec Truffaut, Stévenin, Pialat, Garrel, Poirier et tous les autres. Pourquoi n'avoir jamais monté plus d'un film avec la même réalisatrice? Comment oublier le scénario et regarder le film en fac? Qu'est-ce qui fait du monteur un psychanalyste d'occasion, un amant passager et un philosophe platonicien? Et quel étrange syndrome pousse les cinéastes à lui demander des plans qu'ils n'ont pas tournés? Dans cette seconde chambre obscure, le gardien ultime de la mémoire parvient-il toujours à retrouver le rêve du film?

  • un loup aux aguets

    Abbas Kiarostami

    Courts et ciselés comme des haïkus, ces poèmes traduits du persan par Jean-Claude Carrière et Nahal Tajadod évoquent à la fois des perceptions et des émotions. Prolongeant le sillon subtil tracé dans son premier recueil, Avec le vent (POL, 2002), Abbas Kiarostami donne à voir et à ressentir, à travers Un loup aux aguets, l'enfance et la nature, l'amitié et la solitude, ce qui passe et ce qui demeure.

  • havres

    Abbas Kiarostami

    Abbas KIAROSTAMI est né à Téhéran en 1940, où il vit et travaille en tant que réalisateur, scénariste et producteur de cinéma ; il a signé plus de 40 films, parmi lesquels Où est la maison de mon ami (1987), Close-up (1990), Et la vie continue (1991), Au travers des oliviers (1994), Le goût de la cerise (1997 - Palme d'or festival de Cannes), Le vent nous emportera (1999 - prix de la Mostra de Venise), Ten (2002). C'est aussi un photographe reconnu, dont les oeuvres sont exposées dans le monde entier. Deux recueils de ses poèmes ont été publiés en version française : Avec le vent, P.O.L. 2002 ; Un loup aux aguets, La Table ronde 2008.
    « Pourquoi la lecture d'un poème excite-t-elle notre imagination et nous invite-t-elle à participer à son achèvement ? Les poèmes sont sans doute créés pour atteindre une unité malgré leur inachèvement. Quand mon imagination s'y mêle, le poème devient le mien. Le poème ne raconte jamais une histoire, il donne une série d'images. Si j'ai une représentation de ces images dans ma mémoire, si j'en possède les codes, je peux accéder à son mystère.
    L'incompréhension fait partie de l'essence de la poésie. [...] Une image ne représente pas, ne se donne pas en représentation mais annonce sa présence, invite le spectateur - le lecteur - à la découvrir. » (A. K.) Toute l'oeuvre d'Abbas Kiarostami est tendue vers le retrait et l'épure :
    Soustraire pour mieux montrer, s'abstraire de la contrainte de la narration pour inventer des formes d'écriture en résonance plus grande avec la nature, qu'il associe au sacré dans la droite ligne des poètes et des peintres persans.

  • Conversations avec Darius Khondji, un des rares ouvrages consacrés exclusivement à l'oeuvre d'un chef opérateur, offre au lecteur un voyage à travers le cinéma des cinquante dernières années, vu par l'oeil d'un directeur de la photographie qui a su révolutionner son art et se mettre au service d'Hollywood comme du cinéma d'auteur européen ou asiatique.

  • Parcours, une collection « tout en un » pour aider le jeune à cheminer dans son projet, à chaque moment clé de son orientation Avec les métiers du cinéma, vous découvrirez un secteur caractérisé par :

    - La diversité : différents formats (film de fiction, dessin animé, série), supports (pellicule, numérique) et modes d'accès (en salle, sur écran personnel, en direct ou à la demande) - La créativité, le savoir-faire et l'implication des professionnels, qui travaillent en équipe - L'innovation, avec des nouvelles technologies très présentes (images et sons haute définition, effets spéciaux, stop motion, matte painting, restauration numérique) - Des emplois à différents niveaux de qualification : de bac + 2 à bac + 5 - 4 familles de métiers : création, technique, gestion-diffusion, animation

  • Abbas Kiarostami nous a offert des films sublimes - Où est la maison de mon ami ? Et la vie continue, Au travers des oliviers, Close-up, Le vent nous emportera, Le Goût de la cerise (Palme d'or à Cannes), Copie conforme... Mais il ne fut pas seulement l'un des plus grands cinéastes de sa génération. Son parcours, riche et singulier, est la matière même de cet ouvrage, le premier qui aborde le travail de Kiarostami dans sa multiplicité (cinéma, photo, installation, vidéo, poésie...), les contextes - historique et artistique, iranien et international - dans lesquels il s'inscrit, ses méthodes de travail et son activité de pédagogue qu'il n'aura cessé d'exercer dans des ateliers d'un bout à l'autre de la planète.
    /> Attentive aux enfants et à la nature, imprégnée des trésors de la culture iranienne et sensible aux enjeux contemporains, l'oeuvre de Kiarostami est entièrement conçue pour le partage avec les spectateurs du monde entier - une oeuvre ouverte...

  • Quelques personnes arrivent de téhéran pour un court séjour à siah dareh, un village du kurdistan iranien.

    Les habitants ignorent la raison de leur venue.
    Les étrangers flânent surtout dans l'ancien cimetière et font croire aux villageois qu'ils sont à la recherche d'un trésor.
    Ils finissent par quitter le village sans pour autant donner l'impression d'avoir trouvé ce qu'ils cherchaient.

empty